OM : Ménès demande un Vélodrome en fusion pour sortir Leipzig

OM : Ménès demande un Vélodrome en fusion pour sortir Leipzig

Photo Icon Sport

Dernier représentant français en Coupe d’Europe, Marseille ne partait clairement pas avec les faveurs des pronostics en quart de finale aller de l’Europa League face à Leipzig.

Le club allemand réalise un parcours de premier choix dans cette compétition, et surtout l’OM se voyait nettement amoindri. Mais les Marseillais ont fait mieux que résister, tenant bon derrière si ce n’est un but évitable en raison d’une erreur de Pelé, et surtout en se créant presque plus d’occasions que prévues. Le 1-0 fait très mal au final, car il suffira d’un but des Allemands au retour pour rendre la mission très délicate, mais Pierre Ménès estime que l’OM a mis les ingrédients nécessaires.

« Malgré son statut d’outsider, malgré les absences sur blessure de quatre de ses cadres (Mandanda, Rami, Rolando, Thauvin), l’OM est donc toujours en vie après ce quart de finale aller perdu sur la plus petite des marges sur la pelouse de Leipzig. C’est le premier enseignement à tirer de ce match aussi frustrant qu’encourageant. Frustrant car les Olympiens n’ont pas réussi, malgré une palanquée d’occasions, à inscrire ce petit but qui aurait transformé le score en bonne opération. Encourageant parce que cela signifie qu’ils en auront d’autres, dans une semaine au Vélodrome. Mais une chose est sûre : pour se qualifier, ils devront impérativement se montrer plus efficace qu’hier soir. (…) Maintenant, il faudra sans doute que l’OM se montre patient face à une équipe allemande extrêmement dangereuse en contre et qui compliquerait sacrément les données du problème en marquant au Vélodrome. Avec les retours de Thauvin et Rolando et peut-être celui de Rami et surtout un stade en fusion, le coup paraît jouable… », a estimé le consultant de Canal+ sur son blog. Pour la première fois de la saison en Europa League, le Vélodrome devrait en effet faire le plein pour cette belle affiche, avec du suspense au bout.