OM : Mauvaise nouvelle pour Longoria, le prix de Balerdi remonte

OM : Mauvaise nouvelle pour Longoria, le prix de Balerdi remonte

Icon Sport

Prêté avec option d’achat par le Borussia Dortmund, Leonardo Balerdi veut rester à l’Olympique de Marseille. Cela tombe bien, le club phocéen aimerait le conserver, à condition de négocier un prix raisonnable. Mais la tâche ne sera pas simple dans la mesure où sa valeur repart à la hausse.

C’est incontestablement le grand gagnant du changement d’entraîneur. Seulement remplaçant dans l’esprit d’André Villas-Boas et de Nasser Larguet, Leonardo Balerdi est subitement devenu un titulaire indiscutable depuis la nomination de Jorge Sampaoli. Le nouveau coach de l’Olympique de Marseille, qui utilise une charnière à trois éléments, a systématiquement titularisé le défenseur central de 22 ans qui n’avait pourtant pas saisi toutes ses opportunités jusqu’ici.

Le joueur prêté par le Borussia Dortmund était effectivement connu pour son potentiel, mais aussi pour ses erreurs de concentration qui ont parfois coûté cher aux Marseillais. Cela n’a pas empêché le disciple de Marcelo Bielsa de lui accorder sa confiance. Et d’encourager sa direction à le conserver pour la saison prochaine. En effet, l’OM souhaite conclure le transfert définitif de Leonardo Balerdi, mais sans payer l’option d’achat à 14 millions d'euros. Le pensionnaire de Ligue 1 souhaite négocier un tarif plus intéressant avec le Borussia Dortmund.

Balerdi estimé entre 7 et 10 M€

Il est vrai que sa valeur est inférieure si l’on en croit Transfermakt, qui l’estime à 7,5 millions d’euros. Et de son côté, l’Observatoire du football (CIES) le valorise entre 7 et 10 millions d’euros. Le président Pablo Longoria a donc des arguments à présenter aux Allemands. Mais le patron de l’OM ferait mieux de se dépêcher puisque le prix de Leonardo Balerdi est actuellement en hausse. En décembre dernier, le CIES l’estimait seulement entre 4 et 7 millions d’euros. Preuve que le défenseur central argentin retrouve des couleurs à Marseille, ce qui explique sa volonté d’y rester.