OM : Marseille sera vendu, il persiste et signe

OM : Marseille sera vendu, il persiste et signe

Photo Icon Sport

Deuxième de Ligue 1 avant l’interruption des compétitions, l’Olympique de Marseille pourrait sauver les meubles en décrochant une qualification pour la Ligue des Champions.

Un ticket pour la C1, une ou deux grosses ventes lors du prochain mercato, et voilà que la situation financière de Marseille pourrait redevenir acceptable. C’est tout du moins ce que le journaliste Mohamed Bouhafsi indiquait la semaine dernière. Dans les faits, la situation semble toutefois bien plus préoccupante, à tel point que Frank McCourt envisage sérieusement de vendre le club dans les mois à venir, quoi que dise Jacques-Henri Eyraud ce mercredi. Et pour tirer un maximum d’argent de la vente de l’Olympique de Marseille, l’homme d’affaires américain a un véritable atout dans sa manche en la personne de Paul Aldridge, spécialiste des ventes et des rachats de club. Interrogé sur le site Football Club de Marseille, le journaliste Romain Molina est intimement persuadé que c’est précisément pour boucler la vente du club au prix fort que Paul Aldridge a été débauché par Jacques-Henri Eyraud au cœur de l’hiver.

« Si McCourt fait une nouvelle saison comme ça, il va encore perdre de l’argent. Je ne sais pas exactement pourquoi il veut vendre, je ne suis pas dans sa tête, mais il veut vendre. N’oubliez pas que Paul Aldridge est arrivé, et il n’a pas dû arriver pour n’importe quoi. Sur les 5 clubs qu’il a fait en Angleterre, il a assuré 4 rachats… Il faut rendre le club plus sexy à la revente, là ce n’est pas sexy vu la situation financière et le déficit structurel. Les gens qui disent qu’il n’est là que pour les transferts ne connaissent rien au foot, c’est une méconnaissance du milieu. C’est pour noyer le poisson. Aldridge c’est quelqu’un qui n’est pas là au quotidien. Il est resté habiter en Angleterre. C’est un nettoyeur, quelqu’un qui va rendre les choses plus sexy et qui fait des transitions. Il est connu pour ça. Il va toujours dans des clubs où la situation financière est compliquée. C’est très naïf de croire qu’il est à Marseille pour faire des transferts de joueurs. Aujourd’hui ce sont les agents qui font ça » a précisé Romain Molina, pour qui la venue de Paul Aldridge a clairement pour but de favoriser une vente du club.