OM : Marseille privé de C1, Eyraud a peur de l'UEFA

OM : Marseille privé de C1, Eyraud a peur de l'UEFA

Photo Icon Sport

Jeudi après-midi, les supporters de l’OM ont accueilli avec soulagement l’officialisation de l’arrêt de la Ligue 1, synonyme de qualification en Ligue des Champions pour le club phocéen.

Solidement installée à la deuxième place du classement, l’équipe d’André Villas-Boas va effectuer son retour dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, six ans après sa dernière participation. Un vrai bonheur pour les joueurs, le staff et les supporters. Mais à en croire les informations de L’Equipe, l’heure n’est pas (encore) à la fête dans le clan de Jacques-Henri Eyraud. Car dans l’entourage du président de l’OM, l’inquiétude est grande quant à la possible sanction de l’UEFA pour non-respect du fair-play financier. Pour le quotidien national, les recettes de la Ligue des Champions (environ 50 ME) « ne feront pas de miracle ».

Et pour cause, L’Equipe rappelle que l’OM accusait un déficit de 90 ME sur la saison 2018-2019 et qu’une sanction importante de l’UEFA reste possible cet été. Car si l’instance européenne a accepté d’assouplir les règles du fair-play financier pour les clubs dont la situation financière est passée dans le rouge à cause de la crise du coronavirus, elle n’a pas les mêmes intentions envers les clubs, comme c’est le cas de l’Olympique de Marseille, qui avaient de graves problèmes de trésorerie bien avant l’apparition du Covid-19 sur le territoire national. L’inquiétude est si grande dans l’esprit de Jacques-Henri Eyraud que « l'OM gardera une petite inquiétude quant à sa qualification » tant que la décision de l’UEFA ne sera pas officiellement rendue publique. Pour espérer la clémence de l’instance européenne et afin de réduire son déficit, l’Olympique de Marseille devra vendre lors du prochain mercato. Dans cette optique, trois joueurs jouissent d’une très belle cote sur le marché des transferts selon le quotidien national : Bouna Sarr, Duje Caleta-Car et Morgan Sanson. Trois départs qui dépeupleraient dangereusement l’effectif au moment où il doit justement être renforcé pour disputer la coupe d’Europe.