OM : Marseille durement sanctionné, des témoignages accablants

OM : Marseille durement sanctionné, des témoignages accablants

Icon Sport

Mercredi soir, la commission de discipline de la LFP a durement sanctionné l’Olympique de Marseille pour les incidents survenus à Angers le 22 septembre.

A la fin du match entre l’OM et le SCO (0-0), les supporters olympiens ont pénétré sur la pelouse afin de se fritter avec les supporters angevins. La situation a rapidement été contrôlée par les services de sécurité, mais la commission de discipline de la LFP souhaite se montrer intraitable sur ce genre d’incidents. Mercredi soir, l’Olympique de Marseille a été sanctionné d’un point avec sursis et le parcage visiteur du club marseillais a été fermé jusqu’à la fin de l’année civile. Une sanction exagérée selon Jacques Cardoze, directeur de la communication de l’OM, qui ne comprend pas qu’une telle sanction ait été prononcée à l’égard de Marseille, qui n’était pas le club organisateur du match.

L'OM sanctionné à Angers, les dirigeants en furie

Dans son édition du jour, L’Equipe revient sur les sanctions prononcées par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel. Et selon le quotidien national, des images accablantes des caméras de vidéosurveillance du stade Raymond-Kopa montrent que les Ultras de l’Olympique de Marseille sont à l’origine des incidents avec des jets de pétard en direction de la tribune des supporters du SCO d’Angers.

Les policiers présents ce 22 septembre au stade Raymond-Kopa ont également été auditionnés et ont lourdement accusé les supporters de l’Olympique de Marseille, raison pour laquelle le club phocéen a été durement sanctionné. De son côté, Angers n’a pas écopé de la moindre sanction. Des décisions purement « scandaleuses » selon les dirigeants phocéens, qui continuent ce vendredi d’exprimer leur colère, cette fois dans les colonnes de La Provence. Les dirigeants olympiens regrettent notamment le manque de sanction à l’égard d’Angers et estiment qu’il y avait une nette défaillance dans le système de sécurité du stade Raymond-Kopa.