OM : Mandanda est en surpoids, sa place de N°1 menacée ?

OM : Mandanda est en surpoids, sa place de N°1 menacée ?

Photo Icon Sport

Philippe Leclerc n’est pas connu du grand public, mais c’est lui qui a détecté et formé Steve Mandanda lorsque ce dernier débutait dans le football à Evreux. Entre 9 ans et 15 ans, le technicien a travaillé avec celui qui est devenu international tricolore et il connaît particulièrement bien l’actuel gardien de but de l’Olympique de Marseille, qu’il considère comme son deuxième fils. C’est d’ailleurs au club d’Evreux que Steve Mandanda avait reversé la totalité de sa prime reçue après le tristement célèbre Mondial 2010. Ce lundi, dans 20 Minutes, Philippe Leclerc a accepté de regarder la prestation de Steve Mandanda face à Dijon, et de donner son avis sur les critiques qui tombent actuellement sur le portier de l’OM.

« Il n’est pas assez tonique, son plongeon est beaucoup trop lent, ses choix ne sont pas nets. Je le trouve beaucoup moins décisif que par le passé. De ce que je vois à la télé, il est en surpoids. Je ne vais pas dire qu’il est sur la fin… Mais il faut qu’il se remette en question ! Je me souviens d’une époque où il avait bien fondu. Là, je trouve qu’il s’empâte ! Si Marseille a des ambitions, Steve ne sera pas forcément le numéro un l'an prochain, constate l’ancien coach de Steve Mandanda, qui veut tout de même accorder quelques circonstances atténuantes à son ancien élève. L’OM n’a pas assez recruté, notamment en défense », pointe Leclerc, qui doit sans doute fait allusion à l'absence de concurrence pour un joueur comme Jordan Amavi, peu efficace défensivement ces dernières semaines.