OM : Mandanda, Balerdi... Les Tops et les Flops contre l'ASSE

OM : Mandanda, Balerdi... Les Tops et les Flops contre l'ASSE

Icon Sport

Battu à Saint-Etienne, l’OM a pu compter sur un grand Mandanda mais a été plombé par Balerdi. Voici nos Tops et nos Flops.

Les Tops :

Steve Mandanda : Pas toujours au top cette saison, le gardien de l’Olympique de Marseille a tenu son rang à Saint-Etienne. Extrêmement sollicité en première mi-temps, le capitaine phocéen a réalisé de nombreuses parades face à Khazri, Bouanga et Nordin. Plus dominateur en deuxième mi-temps, l’OM a tout de même pu compter sur un Mandanda toujours inspiré, notamment dans ses sorties et dans son jeu au pied. Le gros match du gardien tricolore n’aura cependant pas suffi aux Marseillais pour renverser la vapeur et parvenir à égaliser.

Luis Henrique : Aligné dans le couloir gauche de la défense à cinq, le Brésilien a été discret en première mi-temps. Sérieux défensivement, il s’est surtout lâché offensivement après le repos. Bien plus haut sur le terrain, il a multiplié les dribbles et les accélérations face à un Debuchy qui a eu du mal à le suivre. Comme il y a une semaine contre Strasbourg, Luis Henrique aurait pu être passeur décisif pour Benedetto, mais la tentative de l’Argentin a été magnifiquement détournée par Green à dix minutes de la fin.

Les Flops :

Leonardo Balerdi : Bizarrement aligné à gauche de la défense à trois, l’Argentin a été sérieux tout au long du match. Malheureusement pour lui et pour l’OM, c’est son erreur individuelle qui coûte le point du match nul aux Phocéens. Sur un centre venu de la droite, le défenseur prêté par le Borussia Dortmund s’est totalement déchiré, ce qui a profité au buteur Arnaud Nordin, qui a ensuite trompé Steve Mandanda d’un plat du pied tout en sérénité.

Pol Lirola : Omniprésent ces dernières semaines, l’Espagnol marque le pas depuis deux matchs. Discret contre Strasbourg il y a une semaine, le piston droit de l’Olympique de Marseille a été en difficulté à Saint-Etienne. Malmené par Bouanga défensivement, il n’a pas été aussi tranchant et décisif que d’habitude en attaque. Son attitude a également étonné, par moment, comme en première mi-temps où il a presque arrêté le jeu alors qu’il avait le ballon dans les pieds pour se plaindre du manque de mouvement de ses coéquipiers.