OM : Longoria fait le forcing pour Boga !

OM : Longoria fait le forcing pour Boga !

Icon Sport

Inarrêtable sur le marché des transferts depuis quelques jours, l'Olympique de Marseille pourrait faire un énorme coup en recrutant Jérémie Boga.

Jorge Sampaoli avait réclamé un effectif presque au complet pour la préparation estivale de son équipe. Et Pablo Longoria va répondre aux attentes de son entraîneur. Puisque la semaine dernière, le club phocéen a enchaîné les signatures. En plus de Gerson, qui avait donné son accord en provenance de Flamengo il y a quelques semaines déjà, l’OM a effectivement recruté Konrad de la Fuente et Cengiz Ünder, tout en levant l’option d’achat de Leonardo Balerdi. Dans les heures qui arrivent, Matteo Guendouzi et Pau Lopez vont aussi poser avec le maillot de Marseille. Un mercato plus que réussi pour Longoria, vu que le président olympien aura renforcé tous les secteurs de jeu, du poste de gardien à l’attaque en passant par la défense et le milieu de terrain. Mais que les supporters olympiens se rassurent, le marché ne sera pas encore terminé pour l’OM. Puisque Marseille cherchera à faire venir un nouvel ailier. 

20 ME pour Boga ?

Si les profils d’Amine Adli (Toulouse) et Thiago Almada (Vélez Sarsfield) sont toujours évoqués, le dossier de Jérémie Boga n’est pas mis de côté au Vélodrome. En effet, selon les informations de Foot Mercato, le joueur de 24 ans est toujours dans le viseur de Marseille cet été. Fan de l’ailier ivoirien, Longoria en a fait sa priorité. Dimanche, le président olympien s’est même entretenu avec l’agent de Boga, histoire de connaître les intentions de l’attaquant de Sassuolo. Si l’OM est en pole dans ce dossier, ce n’est qu’en France… Car en Italie, l'Atalanta Bergame fait aussi le forcing pour racheter les deux dernières années de contrat de Boga à Sassuolo, qui réclame toujours un chèque d’au moins 20 millions d’euros pour lâcher sa pépite. Un montant qui ne fait pas trop peur à l’OM, sachant que Marseille vient de sortir plus de 30 ME sur ce mercato malgré les doutes de la DNCG...