OM : Longoria est écoeuré, la purge du Vélodrome est lancée

OM : Longoria est écoeuré, la purge du Vélodrome est lancée

Icon Sport

Mardi soir, l'OM recevra le Sporting Portugal dans un Vélodrome vide à cause d'incidents lors du précédent match européen contre Francfort. Le dernier épisode d'une trop longue liste de problèmes pour Pablo Longoria, lequel veut agir pour ne plus subir de sanctions.

Dans un début de saison idyllique pour l'OM avec une équipe plus que jamais au sommet de la Ligue 1, les supporters viennent presque gâcher la fête. Connu pour son ambiance unique, le public marseillais n'est pas irréprochable dans le stade ou en-dehors. Ces derniers temps, il a multiplié les fautes sur la scène européenne. Utilisation de fumigènes, bagarres avec les supporters d'autres clubs entre autres comme ce fut le cas en Ligue Europa Conférence la saison dernière mais aussi récemment contre Francfort en Ligue des champions. Des faits qui n'ont pas plu à l'UEFA, souvent sévère avec les publics difficiles.

Longoria veut éliminer la violence du stade Vélodrome

L'instance européenne a sévi, pénalisant l'OM d'un match à huis-clos contre le Sporting Portugal mardi. Une situation pas du goût de Pablo Longoria, lequel n'a pas fait appel et pour cause. Il connaît la responsabilité de son club et de ses supporters dans les incidents. « On est passé à quelques centimètres d'une catastrophe », a t-il même admis au journal La Provence. Dans le quotidien local, il a tenu à expliquer ce qu'il comptait faire pour améliorer la situation. Il réfléchit à plusieurs problématiques : le contact visuel avec les supporters, le pré-filtrage contre les objets interdits, l'instauration d'un périmètre de sécurité et un plan de mobilité autour du stade contre les personnes sans billet.

Mais, s'il attend un soutien des autorités pour cela, il veut surtout du changement de la part de son propre public. « Pour faire ce type de choses, on a besoin de tout le monde. Il faut une prise de conscience de la part de nos supporters. Ils doivent comprendre qu'il y a des choses intolérables. Notre stade a une particularité. Aucune autre enceinte en Europe n'a deux virages avec des supporters organisés comme chez nous. En analysant cela, la chose la plus normale est donc d'avoir un parcage visiteur qui soit le plus éloigné possible de ces deux virages. Après, avec les autorités, il faut trouver comment sécuriser tout le monde. On a des réunions régulières avec elles, on travaille ensemble. On veut un Vélodrome plein à tous les matchs. Ils doivent se dérouler dans les meilleures conditions. Tout le monde doit être content de venir assister à un match de l'OM », détaille t-il dans La Provence. Un combat où il va devoir composer entre efficacité sécuritaire et maintien de l'ADN OM. Une tâche pas simple mais cet équilibriste du mercato a déjà réalisé bien des miracles depuis son arrivée à Marseille.