OM : Le Vélodrome à vendre, McCourt trop pauvre ?

OM : Le Vélodrome à vendre, McCourt trop pauvre ?

Icon Sport

Ces dernières semaines, Benoît Payan a fait savoir que la volonté de la mairie de Marseille était de vendre l’Orange Vélodrome.

« Mon acquéreur est identifié. Ce sera l'Olympique de Marseille, quand les choses iront mieux. Je ne vais pas vendre le stade à Qatar Airways ou à Panzani. Le stade ne peut appartenir qu'à la ville, à la métropole ou à l'Olympique de Marseille » lançait le maire de Marseille dans les colonnes de La Provence fin février. Durant son passage en France début mars, Frank McCourt a rencontré Benoît Payan mais vraisemblablement, les deux hommes n’ont pas évoqué la vente de l’Orange Vélodrome, estimée à un demi-milliard d’euro. Une somme que l’Américain n’est pas en mesure de sortir, ce qui ne fait pas de lui un potentiel acheteur. Une version confirmée à demi-mots par Sébastien Jibrayel, adjoint au sport de la ville de Marseille, lequel a évoqué la vente du Vélodrome sans prononcer à la moindre reprise le nom de l’actionnaire actuel de l’OM, Frank McCourt.

« Oui le stade est à vendre, le maire de Marseille l’a dit à plusieurs reprises, il le disait déjà quand il était dans l’opposition, il l’a dit maintenant qu’il est maire de Marseille. Nous, la mairie de Marseille, voulons vendre le stade Vélodrome. A qui ? A l’Olympique de Marseille, on veut que cela soit un actionnaire qui nous présente un projet cohérent où l’on se retrouve. Le prix sera discuté entre le maire et le futur actionnaire qui rachètera le Vélodrome. Aujourd’hui, le montage financier est une gabegie financière, le contribuable paye des millions d’euros chaque année. Ça ne peut pas durer, on veut vendre le stade. On veut que l’acheteur soit l’OM. Si on veut viser l’Europe, comme dans tous les grands clubs, les actionnaires sont propriétaires du stade. On ne veut pas d’une entreprise mais que le club soit propriétaire de ce stade » a lancé Sébastien Jibrayel sur l’antenne de France 3. Reste maintenant à voir si la ville de Marseille trouvera en face d’elle, un jour, un actionnaire majoritaire de l’OM en mesure de s’offrir ce très cher Vélodrome.