OM : Le secret bancaire derrière le rachat de Marseille levé

OM : Le secret bancaire derrière le rachat de Marseille levé

Photo Icon Sport

Les dirigeants de la banque d'affaires qui travaillent sur le dossier de rachat de l'Olympique de Marseille sont sortis du silence afin d'en dire un peu plus.

Il y a encore une semaine, le grand public ne connaissait par réellement Wingate, une banque d’affaires française. Mais il a suffi que le nom de cette société soit cité dans le dossier du rachat éventuel de l’Olympique de Marseille pour qu’immédiatement les regards se tournent vers les dirigeants de Wingate et sa réelle puissance de feu. Car c'est une évidence, on attendait plutôt la banque Rothschild ou Lazard Asset Management pour mener à bien cette opération spectaculaire. Répondant à FootMercato, Stéphane Cohen, co-fondateur de cette banque avec Daniel Ramakichenane, explique que sa relation avec Mohamed Ajroudi n’est pas nouvelle et que si ce dernier a fait appel à lui dans le dossier de l’OM, c’est que l’homme d’affaires franco-tunisien est décidé à réussir son opération et à avoir l’ensemble des atouts dans les mains au moment de négocier avec Frank McCourt. Et le patron de Wingate de confier qu’il fallait de la discrétion sur cette opération, ce qui pour l’instant est tout sauf le cas. Et Stéphane Cohen de préciser que pour l’instant tout cela n’était qu’un projet de rachat, et pas plus.

« En réalité on travaille pour Monsieur Ajroudi depuis plusieurs semaines, pour ne pas dire plusieurs mois. Effectivement il nous a demandé de nous occuper de ce projet, qui n'est encore qu'un projet à ce stade ! On a accepté parce que l'OM c'est un club de foot et une entreprise (...) Ce qu'il a cherché en nous mandatant, c'est de structurer un process. C'est de la confidentialité, l'un des premiers fondements de la banque d'affaires. Tout ce qui s'échange est confidentiel. Quand on décide de communiquer, on communique tous ensemble. Dans tous les mandats que nous avons signés dans le cas de l'OM, il y a cette clause (...) Ce n'est pas dans la presse qu'on négocie un deal. Il y a eu beaucoup d'écrits dans cette affaire, je ne sais pas comment on en est arrivé là. Mais ce que cherche Monsieur Ajroudi, c'est travailler sereinement, normalement. Il a cherché des compétences, des banquiers d'affaires qui ont des compétences de négociateurs, d'encadrement. C'est ça qu'il est venu chercher chez nous », explique le co-fondateur de Wingate, qui est visiblement un peu surpris du déballage médiatique effectué par Mohamed Ajroudi et Mourad Boudjellal sur ce dossier de rachat de l’Olympique de Marseille.