OM : Longoria passe à l'action, il refuse l'échec

OM : Longoria passe à l'action, il refuse l'échec

Icon Sport

Pablo Longoria est en train de subir son premier véritable coup d’arrêt de l’été, mais il a déjà une idée pour rebondir.

Le président de l’OM n’arrive pas à faire venir l’un des deux arrières droits qu’il a ciblé, et Jorge Sampaoli va devoir débuter la saison sans un seul joueur de métier à ce poste. Ce jeudi, L’Equipe fait un gros point sur ce double dossier qui patine, puisque les signatures de Pol Lirola et de Daniel Wass étaient annoncées depuis des semaines, sans jamais se concrétiser. L’OM, qui n’avait pas souhaité lever l’option d’achat de Lirola malgré une demi-saison très convaincante, n’arrive pas à trouver d’accord avec la Fiorentina.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pol Lirola (@pollirola)

La Viola, consciente que le joueur voulait à tout prix rejoindre Marseille, veut bien envisager un nouveau prêt, avec par contre cette fois une option d’achat quasiment obligatoire. Le latéral espagnol pourrait ainsi rapidement venir et s’engager ensuite sur le long terme en fonction du nombre de matchs disputés. Mais l’OM ne veut pas mettre 10 ME sur cette option d’achat, chose impensable pour les dirigeants toscans. Cela explique en tout cas que ce dossier soit coincé. 

Même chose pour Daniel Wass, pour qui Valence se montre plus gourmand que prévu. Il faut dire que Pablo Longoria était parti avec une offre à un million d’euros, alors que la formation espagnole en demande désormais 8. Il y a un écart assez incroyable, mais la gourmandise de Los Ché a tout de même surpris tout le monde. Et pour le moment, aucun de ces deux dossiers n’est sur le point de se conclure, comme l’explique L’Equipe.

Le mercato de l'OM dépend de Koundé

Le quotidien sportif rappelle qu’il y a quatre joueurs qui ont un bon de sortie et qui doivent s’en aller pour aider l’OM à payer pour un latéral droit. Il s’agit sans surprise de Boubacar Kamara, Duje Caleta-Car, Nemanja Radonjic et Dario Benedetto. Si le Croate a quelques touches en Premier League, le réveil pourrait venir de la vente de Kamara. Sa situation déplait fortement au président de l’OM, qui va commencer à devoir faire des concessions pour le laisser filer. 

La Provence révèle de son côté que deux clubs commencent à se réveiller dans ce dossier, flairant la bonne affaire avec un joueur déjà affûté, encore jeune et surtout polyvalent, pour un prix moindre. Il s’agit selon le quotidien régional du FC Séville, qui lorgne toujours aussi fréquemment en France, et de Newcastle. Le club andalou s’attend au départ de Jules Koundé, qui pourrait rejoindre Chelsea, et aurait alors les moyens financiers de faire une offre correcte à l’OM, c’est à dire proche des 20 ME.

De quoi donner ensuite les moyens aux Marseillais d’aller chercher l’un des deux latéraux visés dernièrement. Un petit jeu de chaises musicales qui risque toutefois de prendre du temps, si la signature de Pol Lirola ou Daniel Wass au Vélodrome dépend de celle de Jules Koundé à Chelsea. Ainsi va le mercato, mais en attendant, l’OM va débuter sa saison en bricolant à un poste où Lirola faisait l’unanimité la saison passée. 

Longoria se venge sur une nouvelle cible

Cette situation délicate pourrait en tout cas être contournée de manière étrange, puisque Pablo Longoria continue de travailler sur le recrutement d’un défenseur central. Ainsi, une première offre à 800.000 euros pour le jeune Micky Van de Ven a été refusée par le club de Volendam, affirme La Provence. Le club néerlandais réclame 3 ME pour lâcher passer le grand espoir de son pays en défense centrale. Une preuve en tout cas que cela peut bouger encore dans tous les sens en ce mois d’août. Une fois encore, une vente est préférable avant de voir l’OM passer à l’action sur des montants copieux, mais Pablo Longoria a visiblement plus d’un tour dans son sac.