OM : Le fair-play financier menace, Marseille a son sauveur

OM : Le fair-play financier menace, Marseille a son sauveur

Photo Icon Sport

Plus que jamais sous la menace de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, l’Olympique de Marseille devra impérativement vendre un ou plusieurs joueurs avant le 30 juin prochain. Dans cette optique, Paul Aldridge pourrait être bien utile à Jacques-Henri Eyraud et à Frank McCourt.

Nouveau conseiller spécial du président olympien, l’ancien directeur sportif de Leicester ou encore de Manchester City est un véritable spécialiste du mercato anglais. Cela tombe bien, Marseille doit trouver une somme comprise entre 40 et 50 ME d’ici le 30 juin prochain. Un véritable casse-tête, même si le club phocéen compte quelques joueurs à forte valeur marchande dans son effectif comme Duje Caleta-Car, Morgan Sanson ou encore Boubacar Kamara. Pour sauver Marseille d’une sanction de l’instance de contrôle financier des clubs, Paul Aldridge aura fort à faire mais la mission est dans ses cordes selon le consultant du Phocéen, Maxence Volpe.

« Le problème avec le fair-play financier de l’UEFA ? Cette histoire du fair-play financier fait peur quand même… Avant le 30 juin, il faudrait vendre un ou deux joueurs. Mais on peut revenir quelques semaines en arrière, quand Villas-Boas disait : ‘Moi, je veux perdre personne’. Peut-être que les dirigeants vont sortir l’excuse : ‘Notre entraîneur ne voulait pas’. Au final, la venue de Paul Aldridge, ce sera peut-être une bonne chose. Car s’il fait une grosse vente, tout le monde sera content à Marseille » a commenté dans des propos rapportés par FootRadio.com le consultant, pour qui Paul Aldridge, très critiqué lors de sa venue à Marseille, pourrait bien être le sauveur de Marseille face à l’UEFA. S’il parvient à mener sa mission à son terme et ainsi à faire éviter une lourde sanction à l’Olympique de Marseille, tout le monde s’en satisfera y compris les supporters, sceptiques lors de son arrivée.