OM : La vague turque arrive, la sécurité en alerte

OM : La vague turque arrive, la sécurité en alerte

Icon Sport

Quatre jours après sa défaite contre Lens (2-3), l’OM tentera de relever la tête jeudi en Ligue Europa contre Galatasaray.

De toute évidence, l’ambiance sera bouillante à l’Orange Vélodrome à l’occasion de la réception du club turc. Et pour cause, l’engouement autour de l’équipe de Jorge Sampaoli est exceptionnel depuis le début de la saison, et le stade devrait être très bien rempli. Ce qui est en revanche certain à 100 %, c’est que le parcage visiteur sera plein à craquer. Effectivement, plus de 3000 supporters de Galatasaray seront présents dans les travées de l’Orange Vélodrome à l’occasion de cette rencontre placée à haut risque par le service de sécurité du club. Si aucun déplacement de supporters n’est prévu depuis la Turquie, pays classé en zone rouge Covid, de nombreuses sections du club en Europe et notamment en Allemagne sont attendues après avoir acheté leur billet auprès de Galatasaray, rapporte ce mardi RMC.

Plus de 3000 fans de Galatasaray attendus 

La radio affirme que des membres de la très forte communauté turque en France vont se joindre à eux et que le parcage visiteur, habituellement d’une capacité de 3000 places, sera agrandi pour l’occasion au Vélodrome. Devant une telle affluence et un nombre aussi important de supporters visiteurs, l’OM s’est adapté et des mesures ont été prises dans le but d’éviter des débordements autour de l’Orange Vélodrome. Les rassemblements revendicatifs autour du stade seront interdits afin d’éviter des confrontations entre supporters des deux camps. De plus, la billetterie s’est adaptée pour éviter de disperser des grappes de supporters adverses dans les gradins. Les indépendants qui achètent des billets sur le site de l’OM peuvent préciser s’ils sont supporters de Marseille ou de Galatasaray. S’ils indiquent qu’ils sont fans du club turc, ils sont directement dirigés vers la zone visiteur. Une zone tampon va par ailleurs être installée entre le parcage des supporters de Galatasaray et le reste du stade. Pablo Longoria, qui a été le premier à crier au scandale et à l’insécurité après Nice-OM, refuse de voir le moindre débordement dans son stade. Et il met tous les moyens en œuvre pour éviter les incidents.