OM : L’UEFA veille sur Marseille, Eyraud remercie le FPF

OM : L’UEFA veille sur Marseille, Eyraud remercie le FPF

Photo Icon Sport

Finalement satisfait de son mercato estival, l’Olympique de Marseille n’a pas pu réaliser toutes les opérations souhaitées.

Toujours en cause, les limites imposées par le fair-play financier, celles que le club phocéen a récemment dépassées. D’où la surveillance attentive de l’UEFA sur le dossier marseillais. Mais il faut croire que cette situation ne dérange pas Jacques-Henri Eyraud. Au contraire, le président de l’OM se réjouit de l’instauration de ce contrôle qui empêche les clubs de couler financièrement.

« L'OM est le seul club français à avoir gagné la Ligue des Champions. Nous essayons de penser sur trois ans pour contenir les pertes et créer un système plus durable, a confié le dirigeant lors d’une conférence dans une université de Milan. Ne pas participer à la Ligue Europa n'était certainement pas une bonne chose pour nous. Elle a conduit à une baisse inévitable des salaires. Mais le club grandit à tout point de vue. Il est essentiel de travailler et de planifier à long terme. »

Eyraud adore le FPF

« Pensez aussi que nous avons embauché plus de travailleurs sociaux que tous les clubs participant à la Liga espagnole. Lorsque le FPF a été introduit, la question pour les clubs était de savoir comment appréhender le nouvel instrument de contrôle. Aujourd'hui, nous pouvons dire que le risque de perte est beaucoup plus faible, nous constatons un plus grand équilibre et une plus grande durabilité. Un pas nécessaire pour éviter les découpes trop larges dans le football », a approuvé JHE, qui prononçait son discours aux côtés de Michele Uva, le vice-président de l’UEFA…