OM : L’assistance vidéo, Marseille ne peut déjà plus s’en passer

OM : L’assistance vidéo, Marseille ne peut déjà plus s’en passer

Photo Icon Sport

Mise en place pour cette nouvelle saison de Ligue 1, l’assistance vidéo a fait une entrée remarquée lors de la 1ère journée.

Alors que Ruddy Buquet n’avait pas vu la main de Kelvin Amian, sur une tête cadrée de Valère Germain, la technologie a permis à l’arbitre d’accorder un penalty à l’Olympique de Marseille face à Toulouse (4-0) vendredi. Résultat, Dimitri Payet a pu ouvrir le score juste avant la pause. Autant dire que l’entraîneur Rudi Garcia, déjà fan la saison dernière, est définitivement sous le charme de la VAR.

« C'est beaucoup plus juste, a estimé le technicien. Il y a Luiz Gustavo qui s'est aperçu qu'il y avait main d'Amian sur la tête de Valère et la tête de Valère était certainement cadrée et hors de portée de Baptiste Reynet. Sans la VAR, on n'aurait pas eu ce penalty, ça aurait été un corner. Mais c'est beaucoup plus juste. Ça ne va pas tout régler, évidemment, mais en tout cas, les arbitres peuvent arbitrer beaucoup plus tranquillement et nous, on est beaucoup plus tranquilles. »

Germain ne râle plus

Même enthousiasme du côté de Germain, qui voit un autre avantage grâce à cet outil. « Avec les images à l'appui, ça évitera aussi qu'on rouspète derrière les arbitres, moi le premier. Ça fait avancer les choses, a argumenté l’attaquant marseillais. Il y a tellement d'enjeux lors des rencontres que ça doit être compliqué pour un arbitre de voir ce type d'action, même moi, aux premières loges, je n'ai rien vu. » A croire que la VAR est déjà indispensable pour l’OM.