OM : Kluivert bradé à 10 millions, Longoria sous pression

OM : Kluivert bradé à 10 millions, Longoria sous pression

Icon Sport

Toujours intéressé par l’ailier Justin Kluivert, qui sort d’une saison en prêt à l’OGC Nice, l’Olympique de Marseille aurait transmis une offre concrète à la Roma. Il faut dire que la situation du Néerlandais évolue dans la capitale italienne, où l’entraîneur José Mourinho semble compter sur lui.

Si les plans de l’Olympique de Marseille sont différents depuis le changement d’entraîneur, certaines pistes restent d’actualité sur le marché des transferts. D’après la presse italienne, le club phocéen s’intéresse toujours à Justin Kluivert. L’ailier prêté à Nice la saison dernière s’était fait remarquer pour ses qualités de percussion, notamment face aux Marseillais lors d’un quart de finale de la Coupe de France (4-1). Le joueur appartenant à la Roma s’était offert un doublé sous les yeux d’un Jorge Sampaoli probablement séduit.

La Roma baisse son prix

Apparemment, la direction sportive continue d’étudier ce dossier après la nomination d’Igor Tudor. Mieux encore, l’Olympique de Marseille aurait formulé une offre de 10 M€ pour le transfert de Justin Kluivert, affirme le média Il Romanista. Mais la proposition reste insuffisante pour la Roma qui demanderait 12 M€, soit une somme inférieure aux 14 M€ initialement demandés. C’était d’ailleurs le montant de l’option d’achat fixée avec le Gym, un accord que les Aiglons ont tenté de négocier à la baisse, en vain.

Le vice-champion de France, lui, pourrait bien y parvenir, surtout si José Mourinho conserve Justin Kluivert dans son groupe. En effet, l’entraîneur de la Roma, qui ne semblait pas compter sur l’ancien Niçois, l’a finalement réintégré pendant la préparation estivale. Une décision étonnante dans la mesure où le fils de Patrick Kluivert a entamé sa dernière année de contrat. S’agirait-il d’un coup de bluff afin de ne pas trop baisser le prix du joueur ? En tout cas, sans prolongation, l’ancien ailier de l’Ajax Amsterdam ne devrait pas rester. Ce que le président Pablo Longoria sait pertinemment.