OM : Frank McCourt le recale, Gradel s'en est remis

OM : Frank McCourt le recale, Gradel s'en est remis

Photo Icon Sport

Pour l’heure, l’Olympique de Marseille vit un mercato plutôt calme. Mais l’entraîneur André Villas-Boas souhaite encore des renforts.

Après s’être attaché les services de Pape Gueye et de Leonardo Balerdi, le club phocéen est en quête d’un latéral gauche et d’un attaquant polyvalent. Pour étoffer son attaque, André Villas-Boas avait pensé à Max-Alain Gradel, relégué en Ligue 2 avec Toulouse. Une piste validée par Jacques-Henri Eyraud puisqu’un chèque d’un million d’euros suffisait pour recruter l’international ivoirien. Mais comme indiqué par L’Equipe, Frank McCourt avait personnellement fait irruption dans ce dossier. Le propriétaire de l’OM avait tout simplement mis son véto à la venue de Max-Alain Gradel en raison de son âge et de son salaire frisant les 200.000 euros mensuels.

Mais visiblement, l’ancien attaquant de Bournemouth et de Saint-Etienne s’est plutôt bien remis de ce refus brutal. Et pour cause, le club turc de Sivasspor a annoncé ce dimanche la signature de Max-Alain Gradel, qui n’évoluera donc pas en Ligue 2 à Toulouse la saison prochaine. L’Ivoirien de 30 ans s’est engagé pour les deux années à venir en faveur de Sivasspor. La piste est définitivement enterrée pour l’Olympique de Marseille, qui poursuit sa recherche de l’oiseau rare en attaque. Ces derniers jours, deux noms reviennent avec insistance : Boulaye Dia (Reims), également pisté en Angleterre et en Allemagne, et Juan Macias, le grand espoir mexicain qui figure aussi dans les radars de la Real Sociedad. Deux pistes bien plus onéreuses que celle de Max-Alain Gradel. Mais les deux joueurs présentent l’avantage d’être relativement jeunes et une plus-value à la revente est donc envisageable, ce qui ne l’était absolument pas avec Max-Alain Gradel…