OM : Fini le boulet Strootman, Longoria a un plan parfait

OM : Fini le boulet Strootman, Longoria a un plan parfait

Icon Sport

L'OM est très attendu cet été sur le marché des transferts. Le club phocéen cherche pour le moment à dégraisser son effectif. 

La saison prochaine, l'OM aura beaucoup de pain sur la planche. Les hommes d'Igor Tudor évolueront notamment en Ligue des champions. Une compétition toujours spéciale pour le peuple marseillais, qui souhaite voir une équipe compétitive pour la jouer. Mais à l'heure actuelle, c'est plus l'inquiétude qui est présente sur la Canebière. Le récent départ de Jorge Sampaoli et le manque de recrues posent des questions sur les réelles ambitions de l'OM cet été. Pourtant, si l'on en croit Foot Mercato, les Phocéens ont une stratégie établie sur le marché des transferts. Pour le moment, l'heure est au dégraissage. Le récent départ de Steve Mandanda permettra notamment à l'OM d'économiser près de 2,4 millions d'euros par an. Mais le champion du monde n'était pas le seul gros salaire à faire partir. Kevin Strootman est concerné. 

Strootman et l'OM, enfin une porte de sortie 

L'international néerlandais, recruté en 2018 sous l'ère Rudi Garcia pour 25 millions d'euros, est aujourd'hui un boulet pour les finances de l'OM. Avec ses 6 millions d'euros annuels, il est actuellement le plus gros salaire du club. Pourtant, Strootman multiplie les prêts et ne fait clairement pas partie du projet marseillais. Une situation ubuesque dont veut se débarrasser Pablo Longoria. Le président phocéen cherche à faire partir Strootman pour débloquer les caisses marseillaises. Foot Mercato précise que l'OM est d'accord pour laisser le Néerlandais de 32 ans partir libre. Mais les Phocéens ne veulent pas débourser un centime pour lui payer sa dernière année de contrat. Le Hellas Vérone, club intéressé par Strootman, ne veut pas non plus prendre en charge son salaire jugé démesuré. Du coup, on se dirige vers une résiliation à l'amiable entre Strootman et l'OM. Une excellente nouvelle pour Marseille, qui pourra par la suite se pencher sur des arrivées. Autre cas épineux tout de même : Alvaro Gonzalez. Mais l'Espagnol aurait trouvé son bonheur du côté de l'Arabie saoudite et du club d’Al-Raed.