OM : Eyraud zéro au mercato, Marseille regrette Labrune

OM : Eyraud zéro au mercato, Marseille regrette Labrune

Photo Icon Sport

Débarqué aux commandes de l'Olympique de Marseille dans les valises de Frank McCourt, Jacques-Henri Eyraud est attaqué sur sa gestion du mercato, au point de faire regretter Vincent Labrune.

Tandis qu’il tente actuellement de régler le problème des droits TV de la Ligue 1, ce qui n’est pas une mince affaire, Vincent Labrune aura probablement un petit sourire en coin en apprenant ce dimanche que du côté de l’Olympique de Marseille on commence à sérieusement le regretter au moment où l’OM tente de gérer au mieux le mercato d’hiver. Même si Pablo Longoria s’apprête à sceller deux opérations, à savoir le départ de Kevin Strootman sous forme de prêt au Genoa, et la venue là aussi sous forme de prêt avec option d’achat de Pol Lirola en provenance de la Fiorentina, le bilan des années Jacques-Henri Eyraud est désastreux. Ce dimanche, dans La Provence, on tire à boulets rouges sur l’actuel patron de l’Olympique de Marseille, rappelant que finalement les seules bonnes affaires faites par l’OM ces dernières années étaient à mettre à l’actif de son prédécesseur.

Le fiasco du mercato sauce Eyraud

Pour Alexandre Jacquin, le bilan signé Jacques-Henri Eyraud. « Il est en effet parfois utile de rappeler que durant ces quatre dernières années, ce sont quasi exclusivement des joueurs enrôlés par Vincent Labrune en son temps qui ont renfloué (en partie) les caisses : Franck Anguissa (Fulham, 25 millions d’euros en 2018), Lucas Ocampos (Séville, 15ME, 2019) et Bouna Sarr (Bayern Munich, 10ME, 2020) sont les principaux exemples. Une seule recrue du Champions Project a permis à la maison ciel et blanc de récupérer un peu de cash : Luiz Gustavo. Et encore, le Brésilien a été cédé pour environ 6 ME à Galatasaray en 2019 alors qu’il avait été acheté pour 8 et des bonus à Wolfsburg deux ans plus tôt. Le reste ? Un mix de licenciements (Adil Rami, Patrice Evra) et de fins de contrat (Grégory Sertic, Mario Balotelli). Au passage, on vous épargne le prêt surréaliste (de deux ans !) d’Aymen Abdennour... Le pire ne s’est d’ailleurs peut-être pas encore produit puisque Jordan Amavi et Valère Germain pourraient partir libres en fin de saison tandis que Kevin Strootman, deuxième recrue la plus chère de l’histoire de l’OM (25ME), est sur le point de rejoindre le Genoa... en prêt ! », rappelle le journaliste marseillais. Difficile de faire plus clair et plus brutal.