OM : Eyraud refuse de payer 5ME, un clash au Vélodrome ?

OM : Eyraud refuse de payer 5ME, un clash au Vélodrome ?

Photo Icon Sport

Le président de l'Olympique de Marseille estime que le club phocéen ne doit pas payer les 5ME de loyer du Vélodrome en raison des jauges imposées à l'OM. La mairie ne rigole pas.

Les semaines passent et les joueurs de l’OM ont désormais pris la triste habitude d’évoluer dans un Vélodrome vide ou presque. La situation sanitaire fait que les choses ne vont pas s’améliorer rapidement, et que le club phocéen devra se passer encore pas mal de temps de leurs supporters, comme ça sera notamment le cas ce samedi face à Bordeaux. Si sportivement cela a clairement un impact sur les performances de l’équipe d’André Villas-Boas, l’impact financier est encore plus violent pour l’Olympique de Marseille. Car les bénéfices tirés par l’OM des matchs au Vélodrome sont nuls, là où ils contribuaient à largement remplir les caisses du club provençal. Mais il y a un souci encore plus épineux, c’est que l’OM est locataire du stade et que le propriétaire, à savoir la ville, n’a pas l’intention de se passer de ce loyer de 5ME par saison. Et la tension est déjà grande entre Jacques-Henri Eyraud et les nouveaux élus marseillais.

Cette semaine, le président de l’Olympique de Marseille a tenté un gros coup de bluff. « On ne peut évidemment pas payer le loyer prévu quand on joue à huis clos. J’irai jusqu’au bout sur ce sujet-là. On a des discussions, on va essayer de trouver un accord. J’ai entendu le premier adjoint, dire qu’il ne demanderait pas à l’OM de payer le loyer par rapport à ce qu’est le covid », a lancé, sur RMC, Jacques-Henri Eyraud. Mais, selon L’Equipe, le patron du club phocéen a mal compris ou alors il tente un coup de poker face à la municipalité. « Le premier adjoint en question, Benoît Payan, n’a pas vraiment affirmé cela. Il a expliqué que la Ville, elle aussi durement touchée par la crise, ne réclamerait pas d’augmentation du loyer actuel le temps du Covid (…) Dans son programme électoral, la maire Michèle Rubirola avait pour objectif 8 ME de base fixe assortie d’une part variable, le montant recommandé par la Chambre régionale des comptes », explique Mathieu Grégoire, journaliste de L’Equipe et bien au fait de ce que la ville souhaite obtenir. Autrement dit, si l’OM s’attend à une ristourne, il risque de patienter longtemps, car Marseille réclamera bien ses 5ME.