OM : Eyraud a défié l’UEFA, ça c’est du président

OM : Eyraud a défié l’UEFA, ça c’est du président

Photo Icon Sport

L’Olympique de Marseille réalise enfin une bonne saison, et devrait en être récompensé par une présence en Ligue des Champions la saison prochaine.

Pour cela, il ne faut tout d’abord pas que la baisse de régime rencontrée lors des dernières journées se prolonge en cas de reprise du championnat. L’autre problème éventuel dans l’objectif de retrouver la C1 est la décision de l’UEFA. L’OM s’est fait taper sur les doigts pour son non-respect du fair-play financier. Il ne s’agit pas d’un simple rappel à l’ordre, puisque le cas du club phocéen va être étudié en vue d’une sanction. En grande difficulté financière, notamment en raison de son déficit, l’OM s’était engagé à vendre des joueurs pour équilibrer ses comptes et faire diminuer sa masse salaire au mois de janvier. Cela n’a pas été le cas, et l’UEFA a très peu goûté cette initiative du président Jacques-Henri Eyraud. Un comportement que Romain Canuti apprécie de son côté, le journaliste du Phocéen étant persuadé que ce choix a été fait pour le bien du club.

« Ils ont pris le risque, et c'est tout à leur honneur, de dire "on vendra en juin, quitte à vendre début juin sous la pression du fair-play financier, plutôt que cet hiver. Parce que dans cette équipe, on ne peut pas se permettre d'enlever quelqu'un." Et force est de constater à la vue des résultats qu'ils ont raison là-dessus. Ils jouent un peu avec le feu, c'est vrai », a reconnu Romain Canuti, pour qui le risque prix est assumé, et l’OM tentera de passer au travers des mailles du filet avec une ou deux belles ventes rapidement au début de l’été.