OM : Dimitret Payet, un oubli qui fait scandale

OM : Dimitret Payet, un oubli qui fait scandale

Icon Sport

Éliminé de toute compétition européenne après sa défaite contre Tottenham dans un scénario catastrophe, l'OM a du mal à digérer. Et Igor Tudor n'échappe pas aux critiques.

Il s'est longtemps échauffé dans l'enceinte bouillante du Vélodrome, mais en vain. Dimitri Payet n'a été que spectateur de l'élimination de ses coéquipiers face aux Spurs. Pourtant, l'international Français (38 sélections) était prêt à tout donner pour réaliser un exploit. Igor Tudor a finalement pris la décision de faire entrer Luis Suarez en fin de match, un choix qui n'a clairement pas été payant et qui fait hurler pas mal de monde compte tenu du désastre final. Les choix tactiques de l'entraîneur croate ont été vivent critiqués après la défaite de l'OM, notamment par Jacky Bonnevay. L'ancien joueur phocéen et chroniqueur pour Europe 1, s'est lâché sur l'utilisation des changements d'Igor Tudor.

Tudor oublie de faire entrer Payet le sauveur

« Il y a eu des critiques sur la composition d’Igor Tudor en début de match. J’ai essayé de comprendre. Et je me suis dit qu’il avait fait une équipe prudente pour ne pas prendre de but, et qu’il allait ensuite faire entrer des joueurs susceptibles de marquer en seconde partie de match. C’est ce qu’il a voulu faire. Mais ses changements ont été trop tardifs. Il y a eu la sortie de Bailly. Il ne pouvait donc plus faire que trois changements, puisqu’il fallait garder le dernier au cas où quelqu’un se blesse dans les dernières minutes. Après, je veux bien que Payet soit en méforme. Mais dans un match comme ça, on se dit tous qu’il faut quelqu’un qui fasse un exploit. Et qui en est capable ? Qui va faire la différence ? C’est lui. Il fallait le faire jouer au moins vingt minutes » a déclaré Jacky Bonnevay qui estime que Payet aurait dû faire son entrée dans un match aussi décisif que celui-ci. Le joueur de 35 ans n'entre actuellement pas dans les plans de Tudor qui préfère laisser Payet sur le banc aussi bien en C1 qu'en Ligue 1, ce qui commence à faire du bruit.