OM : Des débuts ratés puis la gloire, Benedetto est un spécialiste

OM : Des débuts ratés puis la gloire, Benedetto est un spécialiste

Photo Icon Sport

Attendu au tournant pour ses débuts à l’Olympique de Marseille, Dario Benedetto a su répondre aux critiques.

L’attaquant arrivé cet été a déjà inscrit deux buts lors des deux dernières journées de Ligue 1. Et sans parler de ses statistiques, l’Argentin a montré de belles choses dans la construction et dans les duels aériens. Tout n’a pourtant pas été simple pour l’ancien joueur de Boca Juniors, surpris par la vitesse du jeu et par le physique des défenseurs du championnat français.

« J'ai eu du mal, a reconnu Benedetto dans L’Equipe. Les footballs français et argentin sont totalement différents. En Argentine, il y a des défenseurs durs, mais ce ne sont pas des grands costauds comme en France. Ici, la majorité des équipes - pour ne pas dire toutes - ont des joueurs grands et costauds. Evidemment, il m'a fallu un temps d'adaptation pour que je me sente complètement à l'aise et pour appréhender la vitesse du jeu, qui est plus rapide, plus soutenue. Mais maintenant, je me sens très bien. » Un scénario déjà vécu en Argentine, d’où sa sérénité après son raté à Nantes (0-0).

Benedetto est déjà passé par là

« Quand j'ai manqué ce penalty, je me suis effectivement dit : "Putain, je revis ce qui s'est passé à Boca." Mais je savais que s'il se passait la même chose ensuite, tout irait bien. A Boca, lors des trois premières rencontres, je n'avais pas mis un but : je tirais à droite, à gauche, au-dessus... Mais au quatrième match, contre Quilmes (le 25 septembre 2016), j'avais mis trois buts et c'était parti, s’est souvenu l’Olympien. A Marseille, ç'a été pareil. Je me suis senti mieux au deuxième match, puis j'ai marqué au troisième et de nouveau au quatrième. » Si l’histoire se répète, l’OM tient peut-être le buteur tant attendu.