OM : Contre Leipzig, Dugarry demande au Vélodrome d’imiter Bordeaux

OM : Contre Leipzig, Dugarry demande au Vélodrome d’imiter Bordeaux

Photo Icon Sport

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les supporters de l’Olympique de Marseille ont mis du temps avant de s’intéresser à l’Europa League cette saison.

Plus tôt dans la compétition, le club phocéen a souvent joué dans un stade à moitié vide. On imagine que l’horaire des matchs et le manque d’attractivité des adversaires y étaient pour quelque chose. Mais à l’occasion du quart de finale retour face au RB Leipzig ce jeudi (21h05), l’OM aura droit à un Vélodrome plein ! Et, comme l’espère Christophe Dugarry, à une ambiance digne d’un grand rendez-vous européen.

« Les supporters doivent aider. On n'a pas senti, depuis le début de la saison, cette harmonie, cette symbiose avec l'équipe. On n'a pas senti que les supporters étaient derrière leur équipe tout le temps. Le stade n'était pas toujours plein. Là, il faut vraiment que ce soit le cas, avec une ambiance survoltée. Les Marseillais en sont capables. Ce stade est propice à une ambiance survoltée. C'est un stade tout simplement magique. Presque 70 000 personnes, c'est juste un stade incroyable, et il doit jouer son rôle, bien évidemment. Mais ce sera aux joueurs de se surpasser », a prévenu le consultant de RMC, qui se souvient du quart de finale retour de la Coupe de l’UEFA entre Bordeaux et le Milan AC en 1996 (3-0).

Le souvenir de Dugarry au Parc Lescure

« On est deux heures avant le match sur la pelouse et le stade est déjà plein. Une adrénaline se dégage, t'es remonté de suite, t'es gonflé, t'es dans le vestiaire en train de te préparer et t'entends le bruit et le stade qui vibre un peu... Quand t'es joueur, tu le ressens et t'es gonflé à bloc, s’est souvenu l’ancien Girondin. Les supporters marseillais ont un rôle important. Pas le plus important, mais ils vont avoir un rôle capital jusqu'à la 94e. On ne sait pas ce qui va se passer. Il va falloir qu'ils soient au top, mais je n'ai pas de doute là-dessus. Ils sont capables de le faire. » Surtout si l’OM leur donne des raisons de s’enflammer sur le terrain.