OM : Bouna Sarr prêt à briser son rêve pour sauver le club !

OM : Bouna Sarr prêt à briser son rêve pour sauver le club !

Photo Icon Sport

Avec 27 apparitions en Ligue 1, Bouna Sarr est le joueur le plus utilisé par André Villas-Boas cette saison à l’OM. Ce qui ne manque pas de faire grimper sa cote au mercato…

Dans le viseur de certaines écuries anglaises, le polyvalent milieu droit de l’Olympique de Marseille figure également sur la short-list du FC Séville et de l’Atlético de Madrid. Des prétendants de renom pour le Franco-Guinéen, qui s’est imposé comme un élément indiscutable de l’équipe depuis deux ans maintenant. Mais alors qu’André Villas-Boas compte bien évidemment sur lui pour l’avenir, Bouna Sarr pourrait être sacrifié par Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarreta afin de renflouer les caisses du club. Ce que le principal intéressé, conscient des difficultés financières de l’OM, pourrait accepter. Même si bien évidemment, disputer la Ligue des Champions au Vélodrome la saison prochaine demeure être le rêve ultime de Bouna Sarr.

« C'est sûr que ça fait toujours plaisir d’être courtisé. Après, moi, j'arrive à faire abstraction de tout ça maintenant avec mon âge. Mine de rien, j'ai 28 ans donc j'ai aussi cette expérience de savoir prendre du recul par rapport à tout ce qu'on peut dire et lire. Moi, forcément, j'ai toujours dit que mon rêve était de jouer la Ligue des Champions avec l'Olympique de Marseille. Mais après, il y a certains éléments qu'on ne contrôle pas. Je ne vais pas entrer dans les détails mais on voit que le club a besoin d'argent, est un peu en difficulté financièrement, donc les décisions je ne serai pas seul à les prendre. Je fais attention à ma carrière, et je vais me répéter, j'ai envie de connaître la Ligue des Champions avec Marseille. Maintenant, il y a certaines choses que je ne contrôle pas et Marseille prendra des décisions selon les opportunités qu'ils auront, et que j'aurai aussi » a indiqué au Phocéen l’ancien ailier de Metz, lequel ne se ferme aucune porte pour l’avenir. Un discours plein de maturité que Jacques-Henri Eyraud saura apprécier à sa juste valeur à l’heure où aucun joueur de l’OM est intransférable au vu de la situation financière du club.