OM : Bernard Tapie attaque les supporters et Eyraud

OM : Bernard Tapie attaque les supporters et Eyraud

Ancien président de l'OM, mais toujours patron de La Provence, Bernard Tapie a réagi aux graves incidents samedi à la Commanderie. Le Boss est rusé, une fois de plus.

Qu’on le veuille ou non, Bernard Tapie est LA voix qui compte lorsque l’Olympique de Marseille traverse des tourments. Et forcément, avec sa double casquette d’ancien boss de l’OM et d’actionnaire principal de La Provence, quotidien régional qui tape régulièrement sur Jacques-Henri Eyraud, Bernard Tapie ne pouvait pas rester muet face aux événements incroyables vécus samedi au centre d'entraînement. Dans les colonnes de son journal, l’ancien homme d’affaires a fermement dénoncé le comportement de quelques dizaines d’assaillants, qui ont provoqué d’énormes dégâts à la Commanderie et menacé les joueurs et le staff, mais il a également reconnu que l’actuel président de l’Olympique de Marseille et même Frank McCourt avaient une part de responsabilité dans tout cela. Une déclaration qui intervient deux jours après une petite vidéo signée Bernard Tapie, dans laquelle il suggérait que l’OM pourrait être vendu. 

L’heure n’est plus vraiment à ce doux rêve d’une vente de l’Olympique de Marseille, mais à la gestion d’une crise explosive et Bernard Tapie admet être chagriné de ce qu’il a vu samedi. « Je suis très malheureux de voir ça, parce que ce n’est pas possible de se laisser aller à de tels actes vis-à-vis du club. Et je ne parle pas d’Eyraud, je parle bien du club, de l’institution Olympique de Marseille (...) L’image de l’OM c’est le partage d’une ferveur, d’une passion commune. Et pas ces images et ces actes de violence. Tant que leur colère est dans l’affichage dans la rue ou au stade ça passe, mais là c’est trop. Leur frustration et cette colère, on la comprend mais on ne peut l’accepter de cette façon. Ce n’est pas possible (...) Je pense qu’avec de telles actions radicales, ils ne vont pas dans l’intérêt du club, donc pas dans l’intérêt de ce qu’ils aiment. Ils ne doivent pas tomber dans la brutalité et des manifestations de violence. Surtout en ce moment. Et s’ils continuent, ils donneront une image de l’OM qui sera définitivement mauvaise, s’agace Bernard Tapie, qui s’attaque aussi à Jacques-Henri Eyraud, à qui il demande de prendre conscience de la situation et de rectifier d’urgence le tir. Les dirigeants et l’actionnaire, ça fait maintenant un petit moment qu’ils assument une responsabilité qui n’est pas vraiment à la hauteur de ce qu’on peut attendre de ce club (...) Il faut que les dirigeants prennent conscience que ça ne peut plus durer. Je ne parle même pas des joueurs ou des résultats, je parle de ce foutoir. Il faudrait que Eyraud et les dirigeants pensent aussi à se remettre un peu en cause. Ce n’est pas facile, mais qu’ils agissent, qu’ils trouvent des solutions pour sortir de cette crise. »