OM : Balerdi trompe Marseille, le mirage est passé !

OM : Balerdi trompe Marseille, le mirage est passé !

Icon Sport

L'OM a été surpris le week-end dernier par Ajaccio en Ligue 1. Leonardo Balerdi a encore vécu une rencontre compliquée avec les Phocéens. 

Leonardo Balerdi vit une saison bien chaotique pour le moment sous le maillot de l'OM. Le défenseur argentin, qui a encore la confiance d'Igor Tudor, peine à se montrer convaincant défensivement. A tel point que l'ancien de Dortmund a déjà essuyé quelques sifflets du Stade Vélodrome. La semaine passée en Ligue des champions face au Sporting, Balerdi avait relevé la tête, inscrivant le troisième but phocéen sur un corner. Si certains pouvaient espérer voir un joueur libéré après cette réalisation, Balerdi est retombé dans ses travers samedi dernier contre Ajaccio. Une performance décevante ponctuée par un but contre-son-camp. 

Balerdi, une rechute de plus avec l'OM 

La presse n'a d'ailleurs pas été tendre avec l'Argentin de 23 ans, donc celle des médias locaux. Football Club de Marseille indique notamment dans son appréciation au sujet du défenseur de l'OM : « Balerdi, courte euphorie ! Il était sur une pente ascendante avec son bon match face au Sporting. Mais Balerdi, pourtant repositionné dans l’axe de la défense à trois a encore pêché. Auteur d’une première période correcte avec des duels gagnés, il a sombré avec son collectif. Un placement plus aléatoire, des relances moyennes et surtout un but contre son camp évitable qui donne la victoire au dernier de Ligue 1 au Vélodrome. Le jeune argentin n’a pas eu beaucoup de temps pour savourer son retour en grâce… ». Outre Football Club de Marseille, L'Equipe lui a mis la note de 3/10, Foot Mercato, 3,5/10. Balerdi et ses coéquipiers auront un déplacement périlleux ce mercredi soir en Ligue des champions sur la pelouse du Sporting. Un match déterminant dans la course à la qualification. Les Portugais, sèchement battus lors de la première confrontation entre les deux équipes, devraient attendre les Phocéens de pied ferme. Balerdi est donc prévenu.