OM : Avant Guimaraes, Marseille reçoit un gros avertissement

OM : Avant Guimaraes, Marseille reçoit un gros avertissement

Photo Icon Sport

Libéré par l’Olympique de Marseille cet été, Stéphane Sparagna en a profité pour rejoindre Boavista avec qu’il a affronté le Vitoria Guimaraes (défaite 1-0, le 10 septembre), adversaire du club phocéen jeudi (19h) en Europa League.

L’occasion pour le défenseur central d’alerter l’OM sur une formation dangereuse. « D'une manière générale, les équipes sont plus agressives au Portugal. Guimaraes ne déroge pas à la règle, a prévenu le natif de Marseille contacté par La Provence. Ça n'a pas peur d'aller au duel, ça ne lâche rien. Ce sera un vrai combat. Tactiquement, c'est une équipe solide. » Confiant, Sparagna voit tout de même son club formateur s’imposer et profiter des faiblesses adverses.

« Les défenseurs axiaux sont un peu lents, les latéraux jouaient vachement haut contre nous, ils participent beaucoup au jeu, mais du coup, ça laisse des boulevards sur les deux côtés, a-t-il souligné. L'OM devra bien exploiter les ballons d'attaque dès la récupération. Il ne faut pas les laisser jouer, s'installer dans votre partie de terrain car il y a quand même de bons joueurs de ballon. Techniquement, il y a vraiment de très bons joueurs. »

« Ce n’est pas pim pam poum »

« L'OM a largement les moyens de gagner contre le Vitoria. Je pense et j'espère que le stade Vélodrome sera plein car Guimaraes, ce n'est pas "pim pam poum" (sic), c'est une équipe du haut de tableau au Portugal, a rappelé Sparagna. Si l'OM s'en donne les moyens et commence la rencontre tambour battant, sans les laisser jouer, c'est un match largement à sa portée. » Face au 9e de Liga Sagres, les hommes du Rudi Garcia partent évidemment favoris.