OM : Après sa menace, AVB est convoqué dans le bureau du patron

OM : Après sa menace, AVB est convoqué dans le bureau du patron

Photo Icon Sport

Mécontent des décisions prises par sa direction, André Villas-Boas a laissé la porte ouverte à un départ l’été prochain. Surpris, le président Jacques-Henri Eyraud a vite réagi.

Ça commence sérieusement à chauffer à l’Olympique de Marseille ! Alors que tout va bien sur le plan sportif, la formation d’André Villas-Boas occupant une confortable deuxième place en Ligue 1, des soucis en interne risquent de gâcher la deuxième partie de saison. En effet, l’entraîneur olympien s’est montré mécontent de l’arrivée de Paul Aldridge, recruté pour transférer des joueurs vers la Premier League alors que le technicien souhaite conserver l’intégralité de son effectif. Mais surtout, le Portugais n’avait pas été prévenu par ses supérieurs. C’est pourquoi Villas-Boas a mis la pression en laissant entendre qu’il pourrait partir l’été prochain.

Autant dire que cette annonce n’a pas plu à la direction. A commencer par Jacques-Henri Eyraud qui, selon le quotidien La Provence, a été surpris par le contenu et le timing des déclarations du coach. Le président de l’Olympique de Marseille a donc organisé une réunion avec l’ancien manager de Tottenham ce jeudi « pour aplanir la situation et dissiper les malentendus ». Une manière de calmer et de rassurer « AVB » sur les intentions du club jusqu’à la fin du mois, puis lors du prochain mercato. A noter que le directeur sportif Andoni Zubizarreta, à qui Villas-Boas continue de lier son avenir, n’était pas invité à cet entretien.