OM : Alvaro Gonzalez à Bordeaux, c'est fou

OM : Alvaro Gonzalez à Bordeaux, c'est fou

Icon Sport

Parmi les potentiels partants lors du mercato hivernal, Alvaro Gonzalez est en pole position à l’Olympique de Marseille.

Après le départ de Jordan Amavi à Nice, le président marseillais Pablo Longoria va-t-il négocier le départ d’un autre de ses défenseurs dans un club de Ligue 1 ? A la surprise générale, le scénario pourrait bien se répéter, cette fois avec Alvaro Gonzalez. Taulier sous André Villas-Boas, le défenseur espagnol n’est plus qu’un remplaçant de luxe aux yeux de Jorge Sampaoli, qui lui préfère les trois titulaires Duje Caleta-Car, William Saliba et Luan Peres mais aussi le jeune Leonardo Balerdi en défense. Courtisé par Strasbourg, Valence et Saint-Etienne, Alvaro est aussi une cible des Girondins de Bordeaux. Selon les informations de Foot Mercato, il est même plus que cela en Aquitaine puisque le média dévoile qu’Alvaro est la priorité absolue des Girondins lors de ce mercato hivernal.

Alvaro pas chaud pour signer à Bordeaux ?

Bordeaux, qui est en train de faire le grand ménage en interne pour réduire sa masse salariale tout en se débarrassant de certains joueurs indésirables, est bien décidé à enclencher la seconde dans le dossier Alvaro Gonzalez. Selon une source interne aux Girondins de Bordeaux, le contact a été établi entre l’entourage du défenseur de l’Olympique de Marseille et le club au scapulaire, quelques jours seulement après la victoire marseillaise en terres girondines lors de la 20e journée de Ligue 1. A ce jour, les modalités de la possible signature d’Alvaro à Bordeaux ne sont pas connues. A priori, Marseille ne serait pas opposé à un prêt avec option d’achat pour son défenseur, sous contrat jusqu’en juin 2024. Mais un élément de taille pourrait bloquer l’opération : le consentement du joueur. Selon les premiers échos, Alvaro Gonzalez n’était pas chaud du tout pour quitter Marseille. Seule une offre du FC Valence, qui le courtise en Espagne, pourrait le faire changer d’avis. Autant dire que dans ce dossier, les Girondins partent avec un sérieux handicap. Mais le club présidé par Gérard Lopez est bien décidé à tenter le coup jusqu’au bout pour s’offrir un renfort d’expérience en défense.