OM : Al-Walid Bin Talal patron de Marseille, la décla choc !

OM : Al-Walid Bin Talal patron de Marseille, la décla choc !

Photo Icon Sport

A la base de la rumeur sur le rachat de l'Olympique de Marseille par le Prince Al-Walid Bin Talal, le journaliste italien a mis un énorme coup de frein sur ce dossier.

Il y a quelques jours, en affirmant sur TuttoMercatoWeb que le Prince Al-Walid Bin Talal voulait racheter l’Olympique de Marseille, Marco Conterio a mis le feu chez les supporters de l’OM. Ces derniers ont cherché tout ce qui pouvait donner un peu de crédit à cette rumeur, qui relève évidemment du rêve, le milliardaire saoudien ayant des moyens financiers presque illimités. Et cela même si Al-Walid Bin Talal est pour l’instant coincé en Arabie Saoudite, ses rapports avec le pouvoir en place étant compliqués. Présenté comme proche d’un homme d’affaires qui connaît bien Al-Walid Bin Talal, Marco Conterio, le journaliste transalpin en question, est désormais suivi de près, d’autant qu’il a bien vu que son information faisait un buzz énorme en France.

Mais, ce mercredi, se confiant dans Le Phocéen, le journaliste italien de TMW met tout de même un gros coup de frein à ce rachat imminent de l’Olympique de Marseille par le magnat saoudien, parlant désormais d'un intérêt, mais plus vraiment de négociations en cours avec Frank McCourt. « Il faut savoir qu'il y a plusieurs clubs en vente, pas seulement en France ou en Angleterre, mais aussi en Italie. C'est dans le cadre de ces recherches que nous avons eu cette information concernant l'Olympique de Marseille. Il faut savoir que ce type d'opération est très compliqué, qu'il y a des questions financières, mais aussi diplomatiques et géopolitiques (...) Voilà ce que les Saoudiens souhaitent faire, ce qui ne veut pas dire que le processus est engagé avec l'OM et, encore moins, que l'affaire est conclue, comme je l'ai spécifié dans mon article et sur Twitter. Il y a un intérêt, c'est différent », a reconnu Marco Conterio, qui a précisé que le Paris FC pourrait aussi être dans le collimateur. Autrement dit, si éventuellement l'Arabie Saoudite a de l'intérêt pour un club français, on est bien loin d'un rachat imminent que ce soit de l'Olympique de Marseille ou même du Paris FC.