OM : Adieu Malinovskyi, Antonin Barak cible de Marseille

OM : Adieu Malinovskyi, Antonin Barak cible de Marseille

Icon Sport

Tandis que la signature d'Eric Bailly se profile, l'OM continue son mercato totalement dantesque. Mais si la poste qui menait à Ruslan Malinovskyi paraissait très chaude, des doutes s'installent sur la venue du joueur de l'Atalanta.

En voulant lier la venue de Ruslan Malinovskyi à un départ de Cengiz Under, les dirigeants de l’Olympique de Marseille se compliquent évidemment la tâche. Et ce samedi, les choses semblent être devenues très complexes dans la possible venue du milieu offensif de l’Atalanta Bergame, malgré les messages subliminaux de l'épouse de ce dernier à destination de l'OM. Au point même que Pablo Longoria et son staff planchent sur d’autres pistes, et à priori toujours en Serie A, un championnat que le président de l’OM connaît évidemment très bien. Mieux encore, le boss marseillais peut compter sur l’expertise d’Igor Tudor, puisque selon L’Equipe c’est du côté du Hellas Vérone, l’ancien club dirigé par le successeur de Jorge Sampaoli, que le club phocéen pourrait dénicher le profil recherché. Et l’heureux élu est Antonin Barak, le milieu offensif de 27 ans que le club de Vérone est allé chercher il y a deux ans à l’Udinese sous forme de prêt avant un transfert définitif l’été dernier pour 2021.

Barak à l'OM, il va falloir parler argent

Lié avec le Hellas Vérone jusqu’en 2024, l’international tchèque est une vraie valeur sûre sur le plan offensif, mais il a un gros défaut pour l’Olympique de Marseille. En effet, en une saison, Antonin Barak a démontré toutes ses qualités et sa valeur a explosé, Transfermarkt estimant sa valeur actuelle sur le marché des transferts à 20 millions d’euros. Un prix que l’OM ne dépensera pas au moment même où Frank McCourt attend de Pablo Longoria qu’il vide un peu le vestiaire marseillais, ce qui n’est visiblement pas le point fort de l’actuel président du vice-champion de France. Le quotidien sportif le reconnaît, même si Antonin Barak fait un très joli plan B à Ruslan Malinovskyi, pour l’instant, l’Olympique de Marseille n’est pas plus avancé dans une piste que dans l’autre.