OM : Accident au Vélodrome, les fumigènes, ça brûle...

OM : Accident au Vélodrome, les fumigènes, ça brûle...

Icon Sport

Dimanche soir, l’Olympique de Marseille a accueilli plus de 64.000 spectateurs au Vélodrome pour le choc face à Nice (2-1).

Dans une ambiance volcanique, l’équipe de Jorge Sampaoli a réalisé une superbe opération en s’imposant 2-1 contre Nice grâce à des buts inscrits par Arkadiusz Milik et par Cédric Bakambu. Au coup de sifflet final, le Vélodrome était bouillant pour célébrer la victoire de son équipe et comme lors des deux buts marqués par l’OM, des dizaines de fumigènes ont été craqués dans les virages du Vélodrome. Malheureusement, un incident s’est produit avec l’un des fumigènes craqués par les supporters de l’Olympique de Marseille puisque l’on apprend en ce milieu de semaine qu’une supportrice phocéenne a été brûlée au deuxième degrés au cou, à l'oreille droite et à la main.

Une amende pour l'OM, rien pour les supporters ?

L’incident a été provoqué par le jet d’un fumigène allumé en haut du virage sud et qui est tombé sur la supportrice en question, qui ne s’y attendait évidemment pas et qui s’est faite une énorme frayeur. Elle témoigne sur les réseaux sociaux, où elle cherche par ailleurs son agresseur involontaire. « Bonsoir tout le monde, merci infiniment pour vos messages, j’ai l’oreille, la main gauche et le cou brûlés au deuxième degré et la lèvre premier degré, le problème c’est que ma veste et mon maillot 1999 ont été brûlés entièrement par le fumi et j’ai aussi des cheveux cramés. Donc voilà la prochaine fois arrêtez de cramer des fumigènes en plein milieu des supporters si vous ne savez pas les utiliser. J’en ai pour jusqu’à cet été de guérison et le traumatisme est énorme » a publié la supportrice de l’OM en question, dont le témoignage a soulevé une vague de soutiens bien légitime au sein de la communauté des supporters de l’Olympique de Marseille. Il sera question désormais pour la direction et le service de sécurité du club de retrouver l’homme ayant lancé le fumigène du haut des tribunes vers le bas. Plusieurs vidéos montrant ce jet de fumigène circulent depuis dimanche soir sur les réseaux sociaux. Quand aux sanctions de la Ligue, l'OM payera une nouvelle fois l'amende de la LFP, sans non plus sermonner ses propres supporters...