OM : Milik et la Juve, Longoria craint déjà le pire

OM : Milik et la Juve, Longoria craint déjà le pire

Icon Sport

Arkadiusz Milik retrouve des couleurs depuis son arrivée à la Juve en provenance de l'OM. Mais la Vieille Dame est toujours indécise quant au fait de recruter définitivement l'attaquant polonais. 

L'OM avait fait le choix en fin de mercato estival de se séparer d'Arkadiusz Milik. Malgré des statistiques plutôt honorables, le Polonais n'aura jamais su réellement s'imposer dans le onze phocéen. Et comme l'OM a besoin de rentrées d'argent, une vente de Milik est bonne à prendre. Pour le moment, le Polonais n'est arrivé qu'en prêt à la Juve, mais ce dernier est assorti d'une option d'achat fixée à 7 millions d'euros. Presque un cadeau fait au club piémontais au regard des qualités et de l'apport déjà donné par Milik à la Juve. S'il était venu renforcer l'effectif bianconero en tant que plus en attaque, l'ancien de Naples est devenu un joueur presque essentiel pour Massimiliano Allegri. Ce jeudi soir contre Vérone, le coach italien va encore devoir s'appuyer sur le Polonais. 

Milik, l'OM n'est pas rassuré, la Juve non plus 

Depuis le début de la saison, la Juve doit faire face à une énorme vague de blessures. Milik en a profité pour s'installer dans l'attaque de la Vieille Dame. Mieux, il aura mis à profit les minutes qu'on lui a données. En 17 matchs disputés avec la Juventus toutes compétitions confondues, le joueur de 28 ans a inscrit 5 buts. De quoi très vite rassurer la direction italienne, qui voyait d'un bon oeil l'activation de son option d'achat. Mais depuis quelque temps, Milik a plus de mal à faire la différence. En championnat, le dernier but du Polonais remonte au 2 octobre, lors de la victoire 3-0 de la Juventus contre Bologne. Selon Tuttosport, cette mauvaise passe commence à inquiéter la Vieille Dame, qui espère que son attaquant se montrera plus prolifique lors des ses prochaines sorties. Et la Coupe du monde sera aussi déterminante pour le futur de Milik. En cas de bon Mondial, la Juve pourrait en profiter pour très vite se payer ses services sur la durée, profitant d'un montant relativement bas pour un joueur de son talent. Dans le cas inverse et si sa seconde partie de saison était toujours moyenne, Milik pourrait bien retourner chez l'envoyeur, au grand dam de Pablo Longoria et de l'OM.