Labrune l'officialise, les « énergumènes » dégageront du Vélodrome

Labrune l'officialise, les « énergumènes » dégageront du Vélodrome

Photo Icon Sport

Vincent Labrune ne va pas laisser passer les incidents de dimanche soir au Vélodrome lors du match OM-OL. Pour le patron de l’Olympique de Marseille, le club phocéen doit désormais faire le ménage pour se séparer des quelques « supporters » qui ont clairement provoqué de sérieux problèmes et font planer une lourde menace sur l’OM.

« Le comportement de ces individus est inadmissible. Je l’ai dit dimanche au micro de Canal+ au moment de l’interruption du match et je le répète aujourd’hui : l’OM prendra ses responsabilités. Il n’est pas tolérable que quelques irresponsables mettent en danger l’intégrité physique des acteurs d’une rencontre. Dès hier soir, j’ai réuni les différents responsables de la sécurité pour que des mesures radicales soient prises immédiatement. Le dispositif spécial mis en place autour de ce match, avec le renforcement des effectifs au contact des virages, ils étaient pourtant 740 stadiers au Vélodrome hier soir, n’a pas permis de contrer les agissements de certains énergumènes habillés en supporter. Il faut en tirer les conséquences. J’ai demandé que nos équipes qui assurent la palpation lors de l’accès au stade soient renforcées car il n’est pas acceptable que des bouteilles en verre soient introduites dans l’enceinte du Vélodrome. J’ai surtout décidé, que tant que nous n’aurons pas la garantie que des éléments incontrôlables ne viennent pas perturber le bon déroulement de nos rencontres, les filets de protection seront réinstallés devant la zone des virages. A ce sujet, une réunion avec les responsables de nos groupes de supporters aura lieu cette semaine. Comme nous l’avons déjà évoqué avec eux à plusieurs reprises, nous avons tous le devoir d’offrir un spectacle irréprochable et de permettre à l’immense majorité de nos fans, exemplaires, d’en profiter dans les meilleures conditions », a indiqué, dans un communiqué le président de l’Olympique de Marseille.