L1 : L'OM aidé par l'arbitre, Nice crie au scandale

L1 : L'OM aidé par l'arbitre, Nice crie au scandale

Icon Sport

Dimanche soir, l’OM a réalisé la très belle opération de la 29e journée en battant Nice dans un Vélodrome en fusion (2-1).

Les joueurs de Jorge Sampaoli ont livré une prestation aboutie mais ont également bénéficié de certaines décisions favorables du corps arbitral. En première mi-temps, un penalty logique a été attribué à l'Olympique de Marseille pour une faute de Jean-Clair Todibo sur Cengiz Ünder, lancé à pleine vitesse dans la surface de réparation. Les Niçois n’ont pas contesté cette décision. En revanche, les Aiglons ont très fortement pesté contre le choix de l’arbitre de ne pas accorder un penalty à Nice pour une éventuelle faute de William Saliba sur Andy Delort au cœur de la deuxième mi-temps. Une décision polémique qui a provoqué la furie des Niçois après le succès de l’OM au Vélodrome dimanche soir.

Penalty ou pas de Saliba sur Delort ?

« Je pense qu'il n'y a pas débat. Il y a les vidéos pour. Il dit qu'on arrive en même temps mais je suis devant lui et quand il voit que j'ai de l'avance, il me rentre dedans et me tire le bras. La semaine dernière, on a pris rouge/pénalty pour moins que ça. Je pense que tout le monde l'a vu, ça commence à faire beaucoup. On va essayer de changer les choses mais ça ne tient pas qu'à nous. On a les nerfs » a fulminé Andy Delort après la victoire de l’Olympique de Marseille contre le Gym. Plutôt discret dans les médias habituellement, le directeur du football de l’OGC Nice, Julien Fournier, est également monté au créneau. « L'arbitrage était en-dessous de tout. Même le quatrième arbitre dit à notre entraîneur qu'il y a pénalty » a expliqué Julien Fournier au micro de Prime Video avant de poursuivre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par OGC Nice (@ogcnice)

« Aujourd'hui, on marche sur la tête. Un arbitre peut faire une erreur sur le terrain, ça va vite. On va redire les mêmes choses mais on a le VAR qui est censé rectifier les erreurs des arbitres. Marseille a gagné ce soir, on ne va pas se réfugier derrière ça. Mais on aimerait être arbitré pareil que les autres clubs mais sur les trois derniers matchs, ça fait beaucoup. Même Kamara qui était sur le terrain avec Andy (Delort) dit qu'il y a pénalty. Tout le monde l'a vu sauf le VAR. Aujourd'hui, c'est trop. On a encore beaucoup de matchs à faire. Il faut qu'on soit arbitré comme les autres. La VAR est là pour corriger les erreurs et elle ne l'a pas fait ce soir. Beaucoup de clubs s'en plaignent » a lancé Julien Fournier, très déçu par l’arbitrage de ce choc entre l’Olympique de Marseille et l’OGC Nice dimanche soir au Vélodrome. Présent dans le débrief de Prime Video dimanche soir, Thierry Henry était clairement de l’avis des Niçois. Pour l’ancien grand attaquant des Bleus, le penalty en faveur du Gym pour la faute de Saliba sur Delort était évidente et aurait dû être sifflée.