Koné : «L’OM s’en relèvera»

Koné : «L’OM s’en relèvera»

Photo Icon Sport

L’attaquant ivoirien n’est pas totalement satisfait de sa première saison à l’OM, mais espère progresser en même tant que le club pour enfin décrocher le titre.

Pour Baky Koné, la saison est encore loin d’être finie puisque l’attaquant olympien est toujours sollicité par la sélection ivoirienne. Néanmoins, la page OM version 2008-09 est belle et bien tournée, avec pas mal de regrets. Tout d’abord sur un plan personnel,  car l’Ivoirien a accumulé de nombreux problèmes physiques qui l’ont empêchés de montrer son meilleur visage. « Je fais un bilan personnel mitigé de cette saison parce que j’ai eu pas mal de pépins qui m’ont un peu éloigné des terrains. A chaque fois je suis revenu et lorsque je me sentais à nouveau bien, je me blessais à nouveau. Mais pour une première saison c’est déjà pas mal même si je n’étais pas toujours à 100 % de mes moyens et qu’il a fallu que je m’adapte à un positionnement un peu différent de ce à quoi j’étais habitué. Pour un début c’est un bilan positif même s’il y a toujours moyen de faire mieux », a reconnu Baky Koné sur son site officiel.


Pour lui comme pour l’OM, le petit attaquant souhaite maintenant que le club parvienne enfin à remporter ce titre de champion de France qui lui a échappé d’un rien cette saison. « L’OM s’en relèvera. J’en suis sûr. Nous n’étions pas très loin du titre cette saison. Cette seconde place n’est pas un échec. C’était l’objectif du club en début d’année de se qualifier directement pour la Ligue des Champions, même si nous avions vraiment envie de finir premiers. On a fait tout ce qu’on pouvait même si on peut avoir des regrets sur certains matchs. Mais on a donné le meilleur de nous-mêmes jusqu’à la fin », a assuré l’ancien niçois pour qui l’arrivée de Didier Deschamps, qu’il avoue très peu connaitre ne change pas grand-chose, mais que cela ne change absolument rien à sa volonté de s’imposer au sein du club phocéen : « Je suis à l’OM et je ne bouge pas ! ». Voilà qui a le mérite d’être clair.