Incidents : Après Nice, l’OM peut craindre la marée blanche

Incidents : Après Nice, l’OM peut craindre la marée blanche

Venus en nombre, les supporters de Cologne ont été impliqués dans des incidents à Nice jeudi. Pas de quoi rassurer l’Olympique de Marseille avant mardi et la réception de l’Eintracht Francfort, dont les fans n’auront pas tous un billet pour le Vélodrome.

« Il y en a marre ». Après les incidents du match de Ligue Europa Conférence contre Cologne (1-1) jeudi, le président de l’OGC Nice a poussé un coup de gueule. Le dirigeant ne comprend pas le comportement violent de certains supporters, et notamment des Allemands qu’il a visés ce vendredi en conférence de presse. « Bien évidemment, je ne critique pas les 8 000 Allemands qui étaient là. Mais il y a des gens qui ont passé la journée à boire », a dénoncé le patron du Gym.

« Ils sont partis de la place Massena au stade à pied. Ils ont souillé la ville. On se pose beaucoup de questions, a-t-il poursuivi. Si les Allemands étaient suffisamment encadrés par leur club ? Je ne pense pas, sinon on n'en serait pas arrivé là. Chaque club connaît ses supporters. Peut-être qu'ils ne connaissaient pas les "Parisiens", mais les leur, ils les connaissent. (…) On voit que ce sont les Allemands qui ont attaqué. » Cette version a forcément de quoi inquiéter l’Olympique de Marseille.

Au moins 15 000 Allemands à Marseille !

Le club phocéen s’apprête à recevoir l’Eintracht Francfort mardi en Ligue des Champions. Et selon L’Equipe, au moins 15 000 fans allemands sont attendus alors que le pensionnaire de Bundesliga a obtenu 3 300 places au Vélodrome. Autant dire que ces milliers de voyageurs risquent de se disperser à Marseille… « Nous savons que les supporters de l'OM sont bouillants, mais nos fans sont des passionnés qui veulent simplement savourer chaque instant et participer à la fête », a rassuré Francfort via son président du conseil d’administration Axel Hellmann. La soirée s’annonce tout de même agitée, ce que ne veulent en aucun cas les autorités publiques.

En effet, ce vendredi, la préfecture des Bouches-du-Rhône a publié trois arrêtés en vue du match de mardi soir. Dans le premier texte, le préfet a interdit la vente à emporter d'alcool de 14h à 21h mardi dans les 1er, 2e, 6e et 7e arrondissements de Marseille. Le deuxième limite l'accès, le stationnement et la circulation autour du stade Vélodrome pour les supporters de Francfort. Seuls ceux appartenant au cortège de cars sous escorte policière seront autorisés à passer, de 10h à minuit. Enfin, le troisième interdit à tout supporter de l'Eintracht de stationner et circuler sur la voie publique dans les 1er, 2e, 6e et 7e arrondissements de Marseille entre lundi 12 septembre 12h et mardi 13 septembre 2h. De quoi tenter d'éviter un nouveau chaos, ce dont se passeraient bien les autorités et le football français dans son ensemble.