Guerre en Ukraine : Samuel Gigot poussé vers l'OM

Guerre en Ukraine : Samuel Gigot poussé vers l'OM

Icon Sport

Samuel Gigot, qui ne devait rejoindre l’OM qu’à la fin de la saison, pourrait faire son arrivée plus tôt que prévu en raison de la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

Le défenseur du Spartak Moscou va-t-il rejoindre l’Olympique de Marseille avant la fin de la saison ? Pour rappel, Samuel Gigot s’est officiellement engagé en faveur de l’OM lors du mois de janvier mais il a été conclu que le défenseur central français de 28 ans allait terminer la saison au Spartak Moscou. La guerre entre l’Ukraine et la Russie a des conséquences sportives et elle pourrait en avoir pour Marseille dans ce dossier. Et pour cause, les mesures prises par la FIFA lundi autorisent Samuel Gigot à négocier une résiliation de son contrat jusqu’au 11 mars. C’est ainsi que selon L’Equipe, les discussions se sont multipliées entre l’entourage de Samuel Gigot et l’état-major de l’Olympique de Marseille pour voir s’il était possible que le joueur arrive à l’OM dès à présent plutôt qu’au mois de juin.

Samuel Gigot à l'OM dès maintenant ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gigot Samuel (@mum84)

Pablo Longoria et son directeur technique David Friio sont actuellement à fond sur le dossier et tentent de voir si juridiquement et économiquement, il est possible de faire venir Samuel Gigot à l’Olympique de Marseille. L’arrivée de l’actuel capitaine du Spartak serait indiscutablement une bonne nouvelle pour le club phocéen dans la mesure où le profil de Gigot, adoré par Longoria, a également été validé par Jorge Sampaoli. Financièrement en revanche, la venue anticipée du joueur risque de poser un souci à l’OM, dont la masse salariale est toujours encadrée par la DNCG. Pablo Longoria a encore quelques jours pour résoudre l’équation et voir s’il est possible de trouver une solution satisfaisante pour toutes les parties. Au vu du contexte, Samuel Gigot n’envisage de son côté qu’une issue : rejoindre dès à présent l’Olympique de Marseille, où il devra cependant batailler avec une rude concurrence en défense centrale (Balerdi, Saliba, Luan Peres, Alvaro, Caleta-Car).