Alvaro, l'OM va avoir du mal à le virer !

Alvaro, l'OM va avoir du mal à le virer !

Poussé vers la sortie par Pablo Longoria durant ce mercato hivernal, Alvaro Gonzalez ne compte pas vraiment quitter l’Olympique de Marseille en milieu de saison. Encore moins pour rejoindre Bordeaux…

Déjà très actif sur le premier marché des transferts de l’année 2022, avec notamment les arrivées de Sead Kolasinac et de Cédric Bakambu, le club phocéen va encore bouger dans tous les sens en cette fin janvier. Au niveau des départs, Dario Benedetto et Jordan Amavi ne seront pas les seuls partants. Puisque Pablo Longoria veut que plusieurs joueurs de son effectif fassent leurs valises, histoire d'alléger la masse salariale. Alvaro Gonzalez en tête. « La situation d'Alvaro, le temps de jeu a diminué, c'est le principe d'autorité d'un coach de qui il met sur le terrain. Nous on doit le respecter, mais l'obligation du dirigeant est de trouver une solution pour que tout fonctionne », a lancé le président de l’OM devant les médias ce jeudi. Un vrai coup de pression assez inhabituel de la part de Longoria, mais là, le temps presse. En poussant Alvaro vers la sortie, le dirigeant espagnol espère donc faire craquer son compatriote. Sauf que pour l’instant, ce n’est pas vraiment le cas.

Alvaro ne cédera pas au chantage de Longoria

Selon RMC, le défenseur central ne compte pas partir cet hiver. Malgré ses mauvaises relations avec Jorge Sampaoli, qui l’a placé sur le banc des remplaçants cette saison, le joueur de 32 ans refuse de céder. Agacé et vexé, alors qu’il joue le jeu à fond ces derniers mois, « Alvaro éprouve un sentiment d’injustice », alors qu’il a été prolongé jusqu’en 2024 au printemps dernier. Attaché à Marseille, Alvaro ne partira qu’en cas de projet intéressant. Par contre, pas question d’aller à Bordeaux ! Pourtant, l’OM a tout fait pour favoriser le deal en proposant même aux Girondins de prendre une partie du salaire de l’Espagnol en charge. Mais ce dernier refuse de jouer le maintien dans un club rival. Reste maintenant à savoir si Alvaro arrivera à trouver chaussure à son pied avant la fin du mois. Ce qui reste possible, sachant qu’il est suivi par certains clubs de Liga, comme Valence. Une piste que Longoria n'hésitera pas à pousser au maximum tant Alvaro est devenu indésirable à Marseille.