Y’a-t-il un docteur à Lorient ?

Christian Gourcuff a longtemps regretté l’égalisation parisienne samedi, alors que son équipe était réduire à 10 depuis plusieurs minutes en raison de la blessure de Rafik Saïfi. « Si j’avais su qu’il avait une entorse de la cheville, je l’aurais remplacé tout de suite », a regretté l’entraîneur des Merlus. Malheureusement, comme le révèle le Télégramme, le club lorientais n’emmène pas de médecin avec lui en déplacement cette saison. « Il y a un kiné qui est là pour prodiguer les soins mais qui ne peut pas faire de diagnostic », a expliqué Vincent Détaillé dans le quotidien breton.