LOSC : Mediapart tombe déjà sur Lopez et son rachat offshore

LOSC : Mediapart tombe déjà sur Lopez et son rachat offshore

Photo Icon Sport

Alors qu'il vient tout juste de récupérer le flambeau de propriétaire du LOSC, Gerard Lopez se retrouve déjà dans de sales draps...

Vendredi, lors du match nul entre Lille et l'ASSE au Stade Pierre-Mauroy (1-1), Michel Seydoux, l'ancien président des Dogues de 2002 à 2016, a officiellement transmis le relais à Gerard Lopez, qui arrive donc à ses fins après avoir subi deux premiers échecs lors d'une tentative de rachat de Lens puis de l'OM. S'il tient donc enfin son club de football, le plus dur reste désormais à faire pour l'homme d'affaires luxembourgeois. Et c'est le moins que l'on puisse dire...

En effet, ce lundi, Mediapart, qui a travaillé avec France 3 Nord-Pas-de-Calais et Mediacités, met déjà des bâtons dans les roues de Lopez. Selon ces différents médias, Lopez souhaite racheter le club nordiste via une société offshore. L'ancien patron de Lotus va effectivement payer le rachat du LOSC avec une société britannique Victory Soccer appartenant à la holding Chimera, immatriculée à Hong Kong, et qui elle-même détenue par Incredible Wealth, une société offshore enregistrée aux îles Vierges britanniques. Si pour l'instant, il est difficile d'y voir très clair dans cette histoire, Lopez s'est défendu en disant que « légalité et éthique sont respectées » dans ce rachat pourtant issu de paradis fiscaux...