Lille : Galtier ment, Létang en a la preuve

Lille : Galtier ment, Létang en a la preuve

Longtemps retenu à Lille l’été dernier, avant d’être libéré contre une indemnité, Christophe Galtier n’a pas apprécié. L’entraîneur de l’OGC Nice a critiqué le comportement de son ancien président Olivier Létang, lequel a dénoncé le mensonge du technicien.

Christophe Galtier n’a toujours pas digéré. Après le titre de champion de France remporté la saison dernière, celui qui entraînait le LOSC espérait rejoindre Nice sans complication. C’était sans compter sur l’obstacle Olivier Létang. « Sur ça, je lui en veux, a confié le coach du Gym à La Voix du Nord. Alors, il est content, il a obtenu une indemnité (4 M€). Merci Jim Ratcliffe, merci l'OGC Nice. Il a eu la sensation d'être passé pour le président qui vendait un entraîneur. Pour l'institution. Mais il n'en a rien à foutre de l'institution. Il faut que tous les gens du Nord le sachent. Il ne pense qu'à sa gueule. »

Autant dire que ce règlement de comptes est vite parvenu jusqu’aux oreilles du patron lillois, prêt à prouver les mensonges de Christophe Galtier. « En tant que président, je dois prendre des décisions dans l’intérêt du club, s’est-il défendu auprès du même quotidien. Je sais que certaines d’entre elles peuvent ne pas être populaires, mais je dois les assumer pour le protéger. J'ai des messages écrits. J’ai été informé de sa décision de partir le mardi 25 mai (soit deux jours après le titre), à 16h56. Nous nous étions vus longuement le matin, et il m’a dit pour la première fois qu’il avait plutôt la volonté de s’en aller. »

Létang a seulement défendu Nice

« Mais à la fin de l’échange, il était incertain. Il a rapporté ses propos en interne en sortant de la réunion. La situation a changé à partir de mi-juin quand il a compris que je respecterais ce que je lui avais dit le 25 mai, à savoir qu’il pouvait partir, mais pas libre, et que nous avons demandé à l’OGC Nice de prendre une position claire. Il était l’entraîneur du LOSC, sous contrat, et je voulais qu’il continue l’aventure avec nous. Je suis le président du club, donc je dois le protéger », a expliqué Olivier Létang, afin de nier l’égoïsme évoqué par Christophe Galtier.