L1 : Lille vote Aulas pour une saison blanche !

L1 : Lille vote Aulas pour une saison blanche !

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas avait agacé tout le monde en évoquant une saison blanche en cas d'arrêt définitif de la Ligue 1. Gérard Lopez partage totalement l'avis du patron de l'OL.

Le président de l’Olympique Lyonnais avait déclenché une première polémique dès l’arrêt du championnat de Ligue 1, en mars dernier, en expliquant dans Le Monde qu’il lui semblait envisageable que la saison 2019-2020 soit considérée comme blanche. Tout le monde y a vu le rêve tout éveillé de Jean-Michel Aulas d’obtenir ainsi le ticket pour la Ligue des champions de l’an dernier pour la prochaine saison. Mais ce mercredi, Gérard Lopez est lui aussi favorable à une saison blanche, le dirigeant lillois jugeant son équipe lésée si le classement de la 27e journée était celui entériné par la LFP. Le président du LOSC revendique une saison blanche, ce qui permettrait également à son club de prendre un ticket en Ligue des champions.

Gérard Lopez estime, dans L'Equipe, que le calendrier final était favorable à Lille par rapport à Rennes et qu’il serait anormal que les autorités sportives fassent comme si de rien n’était. « Seule la saison blanche a une existence légale, car il est écrit que seule une saison qui va au bout des 38 journées peut être validée ; donc, logiquement, toute autre chose ne peut l'être. La saison blanche pose des problèmes à beaucoup de gens et de clubs, qui l'estiment inacceptable, ce que je peux entendre. Le gouvernement pourrait donc permettre à la LFP de modifier son règlement, en ces circonstances exceptionnelles. Mais, à mes yeux, le gel de la saison est tout aussi peu acceptable que la saison blanche (...) Le gel ne me convient pas plus que la saison blanche ne convient à d'autres. Il ne tient pas assez compte de qui a joué contre qui, à domicile ou à l'extérieur, et à quel moment de la saison. Par exemple : le Paris SG a pris plus de 2,5 points par match cette saison ; nous, le LOSC, avons joué deux fois contre Paris cette saison (deux défaites), alors que Rennes, qui nous distance d'un point en Championnat, ne l'a joué qu'une fois. Est-ce équitable ? Est-il équitable qu'une équipe comme la nôtre soit jugée aux deux tiers sur sa phase aller, alors qu'on le sait bien, les équipes qui jouent la Ligue des champions, comme cela a été notre cas, sont beaucoup plus en difficulté en Championnat sur la phase aller en raison de la surcharge du calendrier, que sur la phase retour, fait remarquer Gérard Lopez, qui se fait un peu plus menaçant quand on évoque l’officialisation rapide du classement de la saison 2019-2020, ne repoussant pas l’idée d’une procédure juridique. Si la saison s'arrête, je me battrai pour les intérêts de mon club. Car un Championnat tronqué ne donne pas le résultat final. Sinon, pourquoi jouer 38 journées les années "normales", si cela n'a aucune valeur ? (...) Tous les présidents de clubs vont se battre ensemble pour le foot français et pour trouver des solutions économiques, c'est une bonne nouvelle, j'y adhère et j'y contribue, mais dans le débat sur le classement final de la saison, je me battrai pour le mien, le LOSC, pour mon équipe et pour mes employés. Le seul club qui va compter ce sera le LOSC. » Au moins Gérard Lopez a le courage de dire la réalité des choses sur sa motivation.