L1 : Lille champion, il y a une seule conditon

L1 : Lille champion, il y a une seule conditon

En tête de la Ligue 1, le LOSC ne lâche rien et a creusé un petit écart sur l'OL et le PSG. Mais pour devenir champion, il faudra peut-être lâcher du lest en Europe.

La défaite du Paris Saint-Germain contre l'AS Monaco a donné un peu d'air à Lille, puisqu'après la 26e journée de Championnat, la formation entraînée par Christophe Galtier compte trois points d'avance sur Lyon et quatre sur le PSG. Une petite marge qui s'installe au moment où le club nordiste impressionne par sa régularité, là où l'OL et Paris sont capables du meilleur comme du pire. Interrogé sur la course au titre de champion de France, Alain Perrin auteur du doublé Coupe-Championnat lorsqu'il était sur le banc de l'Olympique Lyonnais en 2008, estime que le LOSC peut clairement rêver d'Hexagoal, même si pour cela il doit dire au-revoir à l'Europa League. Cela tombe bien, Lille a été battu à domicile par l'Ajax Amsterdam jeudi dernier.

Dans L'Equipe, Alain Perrin estime que débarrassé de l'Europe, Lille a des chances supplémentaires d'aller au bout de ses rêves. « Il y a quinze jours, j’aurais dit Lyon. Je les sentais bien car c’est le meilleur effectif sur le plan individuel après Paris mais ça ne les a pas empêchés d’être surpris par Metz ou Montpellier. Mais niveau qualité de jeu collectif, c’est
Monaco et Lille. Lille, j’aime beaucoup mais l’équipe a donné aussi des signes de fatigue car les gars sont sur la brèche. Mais si le LOSC est éliminé par l’Ajax, il sera tranquille car c’est compliqué d’enchaîner les gros matches après la Coupe d’Europe. Monaco revient de très loin et n’est pas à la merci d’un accident. Six points d’avance, c’est déjà un petit matelas pour Lille sur l’ASM. Lille peut se contenter du nul partout. Et les joueurs en sont capables car ils défendent bien. Lyon et Paris sont plus attendus et les équipes adverses s’organisent davantage contre eux. Ce sont toujours des matches de prestige », explique l'ancien entraîneur. Perdre pour mieux gagner, le LOSC connaît le secret.