Fair-play financier : Sanction et grosse amende pour Lille

Fair-play financier : Sanction et grosse amende pour Lille

Photo Icon Sport

Epinglé par l’UEFA pour la tenue de ses comptes sur les trois dernières années, le LOSC a trouvé un accord pour éviter toute expulsion des Coupes d’Europe.

C’est l’instance européenne qui a présenté le deal trouvé avec les dirigeants lillois, qui ne se font pas trop de soucis sur le long terme. Mais sur les trois dernières années de leur bilan, les Dogues ont présenté celui d’une saison 2017-18 assez catastrophique, malgré un solde positif avant et après, surtout en 2019 avec la vente de Nicolas Pépé. Sauf si Lille venait à perdre de l’argent sur le marché des transferts jusqu’en juin 2022, ce sur quoi il s’est engagé à ne pas faire, le club nordiste ne devrait pas aggraver son cas. Pour le moment, la sanction est tout d’abord une amende financière de l’ordre de 9 ME tout de même. Cette somme sera prélevée sur les futurs gains européens du LOSC. Cet accord financier tient de son côté jusqu’en 2024, où il devra présenter un équilibre comptable impeccable sous peine de s’exposer à de plus sérieuses sanctions. En attendant, dans les deux prochaines saisons, Lille sera limité à 22 puis 23 joueurs dans sa liste A, au lieu des 25 prévus par le règlement. Un souci non négligeable pour Lille, qui possède tout de même un copieux effectif à l’heure actuelle.

« La situation financière de la saison 2017-2018 a déclenché la procédure de l'instance européenne et la nécessité de conclure cet accord dont le club se satisfait, le jugeant équilibré et en cohérence avec les règles et objectifs budgétaires que son actionnaire a lui-même fixés pour le club afin d'obtenir durablement son équilibre financier et de pérenniser ses performances », a fait savoir le LOSC dans un communiqué. Avec la vente de Victor Osimhen, et celle à venir de Gabriel, Lille est a priori tranquille pour la saison à venir.