Pourquoi Lens n’arrive pas à recruter ?

Pourquoi Lens n’arrive pas à recruter ?

Depuis quelques saisons, le Racing Club de Lens ne parvient pas à recruter, le cas Abriel en étant ainsi l’un des exemples les plus récents. En sur-effectif, les Nordistes ne peuvent faire venir d’autres joueurs sans ventes préalables. Didier Sénac, superviseur du RCL commence lui à s’impatienter, car de nombreux joueurs sont dans le viseur.

 

 

« Tant qu'aucun départ n'est pas réellement concret, on ne peut recruter personne. Pour l'instant, nous sommes même partis pour recommencer avec la même équipe. Cette situation est frustrante », explique le superviseur à La Voix du Nord.

Si l'abattement est de mise c'est que le club avait de nombreuses pistes de recrutement dès cette saison et même l’accord de certains joueurs. Le public lensois ne devrait toutefois pas les voir arriver. «  Nous étions partie sur la possibilité de prendre un joueur par ligne. Un défenseur central était déjà désiré. Mais nous avons encore du monde au poste : Yahia, Chelle, Sartre, Touré. S'il y a un départ, notamment pour Chelle et Sartre qui sont en discussion, on essaiera de renforcer le poste. Il faut également recruter un milieu de terrain technique doté d'une vraie maîtrise. Enfin, en attaque, nous avons beaucoup d'attaquants dans l'effectif. On a listé les joueurs qui pourraient nous renforcer. On a même l'accord de quelques uns prêts à signer chez nous. Il y a deux éléments en France et un à l'étranger. Les agents font patienter. Je pense que la saison prochaine sera plus facile. On aura alors une dizaine de joueurs en fin de contrat », concède Didier Sénac qui semble désespéré par le système de recrutement lensois, et surtout par les faibles moyens économiques qui empêchent le RC Lens de faire venir les joueurs dont il aurait besoin pour franchir un nouveau pallier.