A vendre RC Lens en mauvais état. Prix : 1 euro

A vendre RC Lens en mauvais état. Prix : 1 euro

Photo Icon Sport

Sportivement le RC Lens est dans une très mauvaise situation et le maintien en Ligue 1 relève désormais du miracle. Financièrement c’est encore pire puisque le club n’a toujours rien reçu d’Hafid Mammadov malgré un énième voyage de Gervais Martel en Azerbaïdjan. Le président du club nordiste l’avoue, l’actuel propriétaire du RCL doit désormais accepter de laisser filer le club, mais Gervais Martel est réaliste dans l’Equipe, si Lens est vendu, ce sera pour une somme totalement symbolique. Le seul but sera d’éviter une catastrophe que serait un dépôt de bilan.

« Le rôle d'un président est de réfléchir à tous les scénarios. On ne peut pas faire l'autruche. Même en L 2, les besoins seraient de 10 à 15 M€ mais il y a l'inconnue actionnariale. Je retourne à Bakou ces prochains jours. Il faut que je trouve une solution avec l'actionnaire, mais j'y crois de moins en moins, ou ailleurs (…)  Mammadov a tout perdu, de toute façon. Si le club est cédé, ce sera pour 1 euro symbolique. Il doit comprendre qu'on est au bord du précipice et qu'on doit s'en sortir. Avec l'image qu'il a depuis six mois, c'est un moyen pour lui de dire : désolé, je n'ai pas pu, maintenant je sors. C'est l'intérêt général (…) Je sais que certains plaident pour un dépôt de bilan afin de repartir de zéro. Ce serait de la folie. Ce serait dire : dans cinq ou six ans, on rase gratis. Regardez où en est Strasbourg. On a fait un gros travail sur la formation depuis vingt ans. Si on repartait en DH, tout cela exploserait », prévient le président du RC Lens, de plus en plus contesté par les supporters lensois lesquels estiment que ce dernier n’a pas été toujours très clair dans ses positions depuis plusieurs mois.