L1 : Tous virés, à Dijon le projet est clair

L1 : Tous virés, à Dijon le projet est clair

Quasiment certain que son club va être relégué en fin de saison, le président de Dijon n'est pas décidé à faire des sentiments, se sentant totalement trahi par ses joueurs.

Après avoir souvent flirté avec la relégation ces dernières saisons, le DFCO est cette fois tout proche de repartir en Ligue 2. Car après 30 journées de Championnat, Dijon est bon dernier au classement avec 14 points de retard sur Nîmes, barragiste. Autrement dit, seul un miracle peut encore sauver le club d’Olivier Delcourt. Mais même le patron de la formation bourguignonne n’y croit plus, ce dernier étant bien conscient que ses joueurs ont lâché l’affaire. Même s’il avoue avoir battu son record de coups de gueule cette saison, le dirigeant dijonnais admet sa défaite. Cependant, se confiant dans L’Equipe, Olivier Delcourt estime que cette relégation en Ligue 2 va lui permettre de faire le ménage au sein d’un effectif qui l’a énormément déçu.

Le président du DFCO n’y va donc pas par quatre chemins. « Les joueurs, je ne les mets pas tous dans le même panier. Sur les 26, 27, il y en a une dizaine qui sont de bons mecs, prêts à défendre les couleurs du DFCO. Si j’en veux à certains joueurs ? Bien sûr. Quand on est joueur professionnel, on se doit de l'être, justement, et de se battre jusqu'au bout. Ce n'est pas le cas depuis déjà bien longtemps. Comme je le leur ai dit, c'est facile de baisser les bras, mais à la fin du mois ils prennent quand même leur paie. J'ai hâte que la saison se termine pour pouvoir passer à autre chose et changer l'ensemble de l’équipe », prévient Olivier Delcourt, déterminé à reconstruire Dijon une fois que le club sera en Ligue 2. Un discours déjà entendu dans d’autres équipes sans que cela soit gagnant à chaque fois.